C’est le temps, maintenant!

C’est le temps de quoi? De  planter les bulbes des fleurs qui s’épanouiront au printemps. Avant que le sol ne durcisse, et maintenant que la chaleur diminue suffisamment, c’est le temps d’organiser la décoration de nos plates-bandes en vue du prochain printemps.

Photo Pierre Selim Wikipedia CCPaternité

Quoi de plus encourageant que de voir jaillir ces brins d’herbe enjolivés de robes colorées lorsque la neige décide de céder sa place. Mais pour cela, il y a un travail à faire en amont, et c’est actuellement le bon temps.

À l’automne, on plante les bulbes de fleurs qui sortiront au printemps. On pense aux tulipes, aux narcisses, aux crocus, aux scylles, aux muscaris ou aux iris.

La planification est toujours une étape à ne pas négliger. Comme dans n’importe quel travail d’ailleurs.

Première chose à vérifier: la zone de rusticité de sa région afin de s’assurer de la viabilité des bulbes que l’on souhaite utiliser.

La plupart des gens préfèrent un massif de fleurs à des fleurs dispersées ici et là. Pour de réaliser de tels massifs, on intercalera les bulbes dans un ou plusieurs cercles. Les rangées peuvent également plaire au regard, et l’on garantira un beau coup d’œil si l’on installe au moins trois fleurs de large, en divisant les bulbes en damier.

Quelle que soit la forme choisie, l’harmonisation des couleurs et des hauteurs sont également à considérer. Par exemple, les crocus se placeront devant les tulipes qui sont généralement d’une hauteur supérieure.

Pour une belle floraison, on plantera les bulbes dans un sol léger que le soleil peut facilement réchauffer. Bien entendu, il faut respecter les consignes du producteur quant au type d’ensoleillement requis. Théoriquement, on parle de planter les bulbes à une distance de 10 à 15 cm les uns des autres. Il faut cependant considérer la grosseur des bulbes. Ainsi, les crocus seront plus rapprochés alors que les iris réclament davantage d’espace.

On plante les bulbes dans une profondeur égalant trois fois leur hauteur en s’assurant de mettre la pousse vers le haut. On favorisera la croissance du bulbe si l’on mélange un peu de terre avec de la poudre d’os moulu au fond du trou. De même, un peu d’eau au fond du trou aidera à l’enracinement des bulbes, mais attention de ne pas les noyer.

J’ai aimé d’entendre mon amie parler aux bulbes au moment de la plantation. Elle leur a souhaité un bel hiver. Et pourquoi pas ?

Maintenant, nous n’avons plus qu’à attendre le printemps qui fera jaillir ces petites merveilles.

Amusez-vous bien !

Références : Jardiner Malin ; Au Jardin ; Jardinage ; Agriculture et agroalimentaire Canada (zone de rusticité des plantes au Canada)

Source photo : Pierre Selim Wikipedia CCPaternité

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone