Archives pour la catégorie Rénovation

iStock

Manier la truelle et la brique

Ériger une structure en briques, que ce soit à l’intérieur, au jardin ou dans la cour arrière, exige un minimum d’habileté. Il faut savoir faire preuve d’observation. Surtout lorsqu’il s’agit de réparations. Reste que de nombreux bricoleurs amateurs y sont parvenus.

Voici quelques indications de base à suivre, mais veuillez quand même vous renseigner auprès de quelqu’un qui a déjà manié la truelle. Pour le revêtement extérieur, seul un briqueteur professionnel peut le faire. Continuer la lecture

iStock

25 millions pour la rénovation

Le gouvernement du Québec réserve une somme de 25 millions à l’intention des propriétaires qui envisagent de réaliser des travaux de rénovation au cours des prochains mois.

L’argent est versé aux municipalités qui déterminent les secteurs réclamant une opération de revitalisation. La gestion se fait en collaboration avec la Société d’habitation du Québec (SHQ).

Faits saillants rapportés intégralement: Continuer la lecture

iStock

On refait le sous-sol

Votre sous-sol réclame des travaux après le passage des années. Peut-être aussi voulez-vous, vu les inondations catastrophiques de ce printemps qu’on prévoit répétitives, améliorer la protection de votre sous-sol pour faire face aux crues printanières? Suivez-le guide.

Pendant que vous y êtes, pourquoi ne pas mesurer la quantité de radon, ce gaz cancérigène, qui entre dans votre sous-sol? L’appareil de détection se vend dans les grands centres et chez les quincailliers. Si vous pensez qu’il n’existe pas pour la simple raison que vous n’avez jamais senti sa présence, vous avez tort. Il est inodore et incolore. Si le taux est élevé, l’organisme Écohabitation a conçu un système pour évacuer le gaz, croquis à l’appui.

Le même organisme décrit sur son site les principales étapes pour  rendre, de façon durable, votre sous-sol plus étanche. On vous les résume, et de façon très sommaire. Continuer la lecture

iStock

Subvention pour un toit végétal

La création d’un toit végétal est admissible au programme de subvention RénoVert. Cela veut dire qu’un toit végétal contribue à la lutte contre les gaz à effet de serre. Voici ce que vous devez savoir si vous songer à coiffer votre propriété d’une toiture végétale.

Un toit végétal réduit votre facture d’énergie (climatisation et chauffage) d’environ 30% en réduisant les pertes de chaleur. Durant les périodes de canicule qui s’annoncent nombreuses dans les années à venir, il réduit l’entrée de chaleur par le toit de près de 90%. Il prolonge la durée de vie de la toiture en le protégeant contre les rayons ultraviolets et les intempéries. Il ajoute un nouvel espace récréatif, amortit le bruit venant de l’extérieur et purifie l’air autour de la maison. Bref, il augmente la valeur d’une propriété. 
Le degré de végétation dépend de vous. Si vous ne voulez pas trop investir, avoir peu d’entretien à faire, ne pas être obligé de solidifier le toit et d’installer un système de drainage sophistiqué, optez pour un toit peu végétalisé. Souvent, les travaux d’aménagement sont réduits au minimum grâce à l’installation d’un matelas pré-planté.

Continuer la lecture

iStockphoto

Rénover au lieu d’acheter

Criblés de dettes, incapables de suivre la courbe d’ascension du prix du logement au Canada, 48% de propriétaires canadiens ont décidé de procéder à des rénovations, comparativement à 37% l’an dernier.

Selon un sondage de la banque CIBC, les dépenses moyennes  en réno seront de 11 800$ (13 000$ en 2016), les moins élevées au cours des trois dernières années. Ces rénos touchent l’entretien de base : peinture, réfection des planchers, remplacement des électroménagers.

Autre donnée intéressante: 56 % des propriétaires qui visent des rénovations  ont mis un terme à leur premier projet qui était de vendre leur habitation pour en acheter une autre.

Voici d’autres données rapportées intégralement. Continuer la lecture