La catégorie Immobilier 101

Ces gens qui veulent nous aider

Quand nous achetons une propriété, surtout si c’est une première fois, notre entourage se fait un devoir de nous couvrir de conseils. Des bons conseils, semble-t-il, mais qui, souvent, ne le sont pas. L’intention est bonne, mais parfois trop bonne. Y a-t-il moyen d’y résister? Certainement.

iStock
iStock

Rares sont vos amis, parents, voisins, connaissances qui ont véritablement les compétences qu’ils prétendent posséder pour vous guider dans l’achat de votre propriété ou autre domaine connexe. Pourtant, vous ne voulez pas décevoir le beau-frère qui proclame haut et fort qu’il s’occupera de remettre en ordre le sous-sol de la propriété convoitée, alors que vous sachez pertinemment qu’il ne finit jamais ce qu’il commence. 

Continuer la lecture

Ne laissez pas les dollars filer

Pour beaucoup de gens, l’incroyable sentiment d’avoir un vrai chez soi qui leur appartient est ce qui les pousse à acquérir une propriété. Le reste est bien secondaire. Ils négligent même le côté investissement. Pourtant, un deuxième effort leur permettrait de gagner beaucoup d’argent, très facilement.

iStock
iStock
Les locataires ont hâte d’entrer dans leur première maison, d’y construire leur cocon en décorant et en rénovant, d’y vivre la vie de propriétaire. C’est un plaisir imbattable. Est-ce une raison par contre de lever le nez sur la dimension investissement? D’écarter des calculs de base du revers de la main et de se priver de milliers de dollars?

Continuer la lecture

iStock

De l’argent frais aux premiers acheteurs

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) applaudit le crédit d’impôt non remboursable au profit des premiers acheteurs accordé par le gouvernement provincial dans le cadre du budget 2018-2019.

Patrick Juanéda, président de la FCIQ : Continuer la lecture

iStock

Hypothèque: les nouvelles règles vous nuisent?

Le resserrement de l’accès à l’hypothèque a pris différentes formes ces derniers mois. Or, au Québec du moins, les transactions immobilières ne dérougissent pas. Le ralentissement prévu ne s’est pas produit, même si certains aspirants propriétaires se sont vus obligés de modifier leur stratégie.

L’automne dernier, les membres de l’Association nationale de l’industrie hypothécaire du Canada (ANIHC) ont rencontré plus de 50 députés et hauts fonctionnaires à l’intérieur de deux jours. L’objectif : sensibiliser les élus et administrateurs aux conséquences néfastes que pouvait provoquer un resserrement hypothécaire. Continuer la lecture