Archives pour la catégorie Environnement

Brique traditionnelle, brique écologique

iStock
iStock

Il y a, dit-on, des constructions en briques qui se tiennent debout depuis des siècles dans certains coins de l’Orient. A-t-on besoin d’ajouter que la brique est un matériau durable? La brique est, sans l’ombre d’un doute, un matériau écologique.

La brique est probablement le plus vieux matériau du monde. Les maisons des premières villes de l’histoire de l’humanité étaient, pour la plupart, faites en briques. Cela date de 10 000 ans environ avant notre ère.
Autre vertu écologique de la brique:
elle est facilement recyclable. Et la brique recyclable est parfaite pour les petits travaux de maçonnerie, comme un muret dans une pièce ou une allée dans le jardin.
Par contre, la brique n’est pas aussi écologique que la pierre, le bois ou la terre. Comme le verre, sa fabrication exige beaucoup d’énergie. La brique passe des heures et des heures dans un four, à des températures très élevées. Mais sa durabilité légendaire compense largement.
La brique est un excellent régulateur thermique. Elle rafraîchit l’été et réchauffe l’hiver. La brique respire car elle est poreuse. Par contre, si vous appliquez une couche de peinture dessus, vous lui nuirez énormément. À moins de faire deux concessions : ne pas peindre les joints et choisir une peinture qui laissera la brique respirer.
La brique traditionnelle est en train de se faire supplanter par de nouvelles briques plus écologiques: la brique de terre crue compressée, la brique de chanvre, la brique en verre recyclé. Autre variété pour l’intérieur : la brique plâtrière, faite de terres cuites naturelles.
Il fut un temps où la brique a été détrônée comme matériau destiné au revêtement extérieur. Elle n’était plus dans l’air du temps devant l’apparition de nouveaux matériaux, surtout le revêtement de vinyle, beaucoup moins cher et plus facile d’entretien.
Qui rira bien rira le dernier. Aujourd’hui, une propriété dont les murs extérieurs sont recouverts de briques en bon état vaut davantage que celle dotée d’un revêtement de vinyle. En d’autres termes, l’un des deux matériaux augmente la valeur d’une propriété. L’autre, non.
Photos : iStock.com
iStock

Un sous-sol écologique

Même le sous-sol n’échappe pas au concept de la maison durable. Si vous envisagez des rénovations à l’étage inférieur et que vous êtes sensibilisé à l’avenir de la planète, voici un très court résumé du chemin à suivre, selon les experts d’Écohabitation.

C’est le moment idéal pour procéder à un test de radon, ce gaz cancérigène dont on entend de plus en plus parler. Vous trouverez l’appareil de détection dans un grand centre ou chez un quincaillier. Si le taux est élevé, Écohabitation vous propose un système pour l’évacuation du gaz.

Sceller le chauffe-eau et les tuyaux de plomberie avec un matériau isolant permet de réduire de façon considérable vos factures reliées à la consommation d’énergie.

iStock
iStock

Privilégiez le gypse synthétique (recyclé) pour les murs et le plafond. Il est plus écologique que le gypse naturel. Continuer la lecture

iStock

Fenêtre et isolant écologique

Une fenêtre davantage écologique et un nouvel isolant en paille et en crépis de chaux, voilà les deux idées qui ont retenu notre attention à la dernière exposition des finissants de la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal, qui s’est tenue début mai.

L’isolant écologique Nidum se compose principalement d’un mélange de paille et de chaux, auquel s’ajoutent du sable et du ciment. Comme tous ces matériaux se retrouvent en quantités industrielles au Québec, leur transport provoque très peu de gaz à effet de serre (GES). Ce qui est déjà beaucoup. Continuer la lecture

iStock

Écologique et récréatif à la fois

Connaissez-vous les trois R du crédo écologique? Réduire, réutiliser, recycler. Ils peuvent s’appliquer même dans l’aménagement de votre terrasse, de votre patio ou autre espace récréatif. Ce ne sont pas les occasions qui manquent.

Commençons par la terrasse. L’organisme Écohabitation dévoile sur son site toutes les étapes à franchir pour construire une terrasse vraiment écologique. La pruche, le cèdre, le bois traité et les planches en composite sont les matériaux suggérés.

Le bois traité? Il semblerait qu’il soit moins nocif qu’avant, mais les experts d’Écohabitation préfèrent que vous vous tourniez vers les autres matériaux mentionnés ci-haut. D’autant plus que le bois traité ne se recycle pas et ne renferme aucun contenu recyclé. Mais si vous persistez dans votre choix, optez au moins pour un bois traité certifié Produit Vert, SCS ou GREENGUARD. Continuer la lecture