Archives pour la catégorie Environnement

Vivre vert et plus longtemps

Deux études viennent  donner du poids à l’hypothèse selon laquelle le mode de vie écologique, à travers l’emplacement de la propriété et le concept de la maison durable, améliore la qualité de vie et augmente même l’espérance de vie.

iStock
iStock

Celle publiée dans le journal The Lancet Planetary Health nous apprend que vivre au milieu d’arbres et d’autres végétaux, jour après jour et non pas une fois par semaine dans le parc le plus proche, réduit le risque de décès de 8 à 12 %. Continuer la lecture

iStock

La revanche de la chaux

Les agriculteurs la connaissent bien. Ils la répandent sur les murs de l’étable et autres bâtiments pour tuer les bactéries. Au Québec, on l’utilisait jadis à des fins décoratives. Supplantée un jour par le ciment, la chaux revient en force à cause de son pouvoir écologique.

La chaux tire son existence des roches calcaires. Comme celles-ci forment environ 20% de la croûte terrestre, le risque d’épuisement est minime. Si la chaux retournait à la terre après utilisation, l’impact sur l’environnement serait nul. C’est un matériau naturel, peu cher et ayant une durée de vie très longue. Continuer la lecture

Isoler à la façon écologique

On annonce un hiver typiquement québécois. Cela veut dire froid, tempête et humidité. L’isolation de votre propriété est-elle à revoir? Si oui, c’est l’occasion idéale d’effectuer votre premier geste écoresponsable. De plus, vos frais de chauffage diminueront.

iStock
iStock

Isolation signifie amélioration du confort, protection contre le bruit extérieur et économie d’énergie. D’où l’importance d’avoir un système d’isolation adéquat.

D’abord, quelques notions de base. L’air chaud ayant tendance à s’élever pour faire place à l’air froid qui se dirige vers le bas, l’isolation du toit est la priorité. Ne pas négliger la tuyauterie, même si cela semble anodin. Et se rappeler qu’un isolant judicieusement installé est un isolant qui ne présente aucune perte thermique, donc sans joints ni ouvertures.

Selon de nombreux experts, l’isolant écologique permet d’économiser davantage d’énergie que les laines minérales. La condensation d’humidité est moindre car l’isolant écologique respire beaucoup mieux. De plus, il irrite moins la peau lors de l’installation. Continuer la lecture

iStock

Les panneaux solaires gagnent du terrain

Le nombre de propriétaires se dotant de panneaux solaires explose au Québec. Dans dix ans, le prix des panneaux sera si bas qu’il séduira un nombre croissant de propriétaires, face au tarif d’électricité d’Hydro-Québec. On atteindra alors le point du non-retour.

Un article de LaPresse.ca nous apprend que le nombre de propriétaires produisant eux-mêmes leur électricité grâce à l’installation de panneaux solaires est passé de 58 en 2013 à 147 le 1er août 2017.

Pour le moment, les tarifs plutôt avantageux d’Hydro-Québec freinent l’élan des propriétaires tentés par l’aventure du solaire. Mais les dirigeants d’Hydro, nous apprend l’article, construisent des scénarios pour mieux absorber l’escalade, c’est-à-dire la diminution en besoins d’électricité au Québec. Continuer la lecture

Une maison écologique, c’est payant!

Peut-être que le tapage entourant le réchauffement climatique vous laisse froid. Tout comme la nocivité de certains matériaux sur la santé des occupants d’une maison. Vous êtes sceptique. Mais soyez certain d’une chose : une maison écologique, c’est payant. Voici les preuves.

Selon une étude de marché commandée par Écohabitation, plus de 60% des entrepreneurs interrogés affirment que le coût de la construction d’une maison écologique dépasse de 2% à 5% celui d’une maison conventionnelle. Par contre, plus de 60% des courtiers immobiliers interrogés soutiennent que la valeur ajoutée se situe entre 5% et 15%. On voit tout le potentiel de la revente que réserve une maison écologique. Le profit est intéressant.

iStock
iStock

D’ailleurs, les experts de la Société canadienne d’hypothèque et de logement se montrent formels: la maison écologique renferme une valeur ajoutée qui est loin d’être négligeable. La raison est simple : les normes écologiques sont les normes de l’avenir. En d’autres termes, ce n’est pas une mode, mais une obligation.

Même si la construction ou l’achat d’une maison durable, et même la rénovation écologique, impliquent des dépenses supérieures, dites-vous que l’aide financière pleut de partout.    Continuer la lecture