Archives pour la catégorie Art de vivre

Une maison pour vos parents…et vous

iStock
iStock

C’est sérieux. L’idée émane d’un comité formé de scientifiques en France.

Non seulement l’idée risque de séduire des investisseurs en immobilier, mais elle risque de plaire à de nombreux boomers, eux qui sont pris en sandwich financièrement entre les enfants qui tardent à quitter le nid familial et les parents qui finissent péniblement leurs jours dans des résidences d’accueil. Continuer la lecture

iStock

Déménager au gré de ses envies

«Dès que je peux, je vends la maison et je déménage dans le Bas-du-Fleuve ou en Gaspésie. Je n’ai pas de vue ici. Je suis tannée de ça.»

J’étais sonné. La femme que j’avais devant moi vit dans la maison de ses rêves. Elle l’a fait construire il y a moins de dix ans. Elle est située près du mont Orford, en Estrie.

Autrefois, elle avait acheté une maison dans un quartier de Sherbrooke. Comme elle avait un enfant, elle avait opté pour la ville. C’était plus commode, plus pratique.

Dès que l’enfant est devenu ado, elle a vendu la maison pour s’offrir la vie qu’elle désirait depuis longtemps: celle de vivre près de la forêt, au milieu des odeurs des sous-bois, près des oiseaux et des animaux, sans aucun voisin «achalant». Continuer la lecture

Ce cher garage!

iStockphoto
iStockphoto

Presque tous les soirs en revenant de travailler, entre 19h et 20h, la porte du garage est ouverte, non loin de chez moi. Le téléviseur grand écran est allumé. Trois, quatre, cinq types, souvent plus, regardent le téléviseur ou jasent, bière à la main. Je les entends parler, rire, chialer.

Ils sont debout, ou affalés sur un sofa qui n’a rien d’un sofa destiné à la récupération, ou assis dans le fauteuil ou sur une chaise de bois, ou ils discutent autour de l’auto. Dehors l’auto, rarement dans le garage.

Je vois souvent des filles, des couples, des gens plus âgés s’attarder pour bavarder un brin ou passer sur le trottoir en saluant bruyamment les «garageux.» Continuer la lecture

Johny Depp allergique aux maisons

La plupart d’entre vous ont passé leur enfance et leur adolescence dans une seule et même maison. Parfois deux. Trois peut-être, mais rarement plus.

D’autres se font joyeusement charrier d’une maison à l’autre. C’est le cas de l’acteur Johny Depp.

iStockphoto
iStockphoto

On savait que l’interprète du capitaine Sparrow dans Le pirate des Caraïbes était né dans l’état du Kentucky, qu’il avait du sang Cherokee dans les veines et qu’il avait connu une adolescence plutôt rock and roll. Pour le reste, fallait lire les biographies.

Nous en avons trouvé deux excellentes: Le monde secret de Johny Depp, écrit par Nigel Goodall (un spécialiste des biographies) et celle de Brian J. Robb intitulée simplement Johny Depp.

Nous avons appris que l’acteur, trimballé d’une maison à l’autre durant son enfance et son adolescence, est devenu allergique aux maisons à un moment donné de son existence.

Goodall écrit: Continuer la lecture