Une calculatrice pour atteindre vos objectifs financiers

iStock
iStock

La fille de ma conjointe rêve depuis des années d’acheter un plex. Elle aura bientôt 30 ans et son rêve n’est pas près de se réaliser. Pourquoi? Parce qu’elle a toutes les difficultés du monde à mettre de l’argent de côté. Pourtant elle n’a ni auto, ni enfants et gagne un salaire respectable.

Au lieu d’épargner pour acheter l’immeuble convoité, elle contribue généreusement à l’endettement général des Canadiens qui inquiète un tantinet la Banque du Canada et nos dirigeants politiques.

Récemment, la fille de ma conjointe a accepté qu’un cousin prenne ses finances en main. C’est lui qui prend les décisions douloureuses. Reste à voir si cela marchera.

Pourtant, on sait tous que les sites internet destinés à aider les gens à mettre de l’argent de côté sont nombreux. Le dernier d’entre eux a été mis en ligne fin novembre.

L’Agence de la consommation en matière financière du Canada annonçait par l’entremise du ministre d’État aux finances Kevin Sorensen qu’elle mettait en orbite une calculatrice pour aider les gens à acquérir de bons réflexes en termes d’épargne.

L’utilisation serait plutôt facile, donc accessible à tous et à toutes. L’utilisateur répond à quelques questions puis inscrit ses données financières. La calculatrice fait le reste. Très utile semble-t-il pour se sortir du marasme d’une dette, rembourser un prêt étudiant, constituer un fonds d’urgence, épargner en vue de la retraite et acheter une première maison.

Vous aurez compris que, dans le cas de la fille de ma conjointe, la constitution d’une mise de fonds représente le plus gros problème. Si le cousin ne réussit pas là où elle a échoué, la calculatrice de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada risque de devenir intéressante.

Un mot sur l’Agence: non seulement elle fournit des outils aux Canadiens, elle les informe également sur leurs droits et responsabilités lorsqu’ils traitent avec des banques et des sociétés de fiducie, de prêt et d’assurances sous réglementation fédérale. Elle veille aussi à ce que les institutions financières sous réglementation fédérale, les exploitants de réseaux de cartes de paiement et les organismes externes de traitement des plaintes respectent les lois et les engagements publics visant à protéger les consommateurs, lit-on dans le communiqué de presse.

Intéressant.

Pour plus d’infos: sinformercestpayant.gc.ca.
Photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone