Cachette antivol

Bouche ouverte, yeux ronds, je regarde les contenants ouverts et vidés de confiture, moutarde, ketchup, liqueur, bière, olives, farine, gruau, sucre, sel qui tapissent la table, les chaises, le plancher, les électro, les murs. Des tiroirs renversés et des plats de plastique, de céramique aux quatre coins de la cuisine ajoutent une touche «la fin du monde est arrivée». Une grimace de dégoût a tout de suite suivi – en partie à cause de l’odeur. L’image de mon enfance d’un futur marié dégoulinant de mélasse, moutarde, ketchup – et j’en passe – attaché dans une mini remorque que ses «chums» promenaient dans les rues m’est revenue. Même sensation d’irréalité, de dégoût, d’incompréhension.

Je me suis demandée ce qui avait pu pousser ces vandales à ouvrir tous ces pots et virer tout sans dessus dessous. J’ai peut-être trouvé la réponse.

Une compagnie offre des cachettes dites inusitées pour les bijoux et autres objets de valeur.

Des prises de courants et livres transformés en coffre fort. Des contenants de poudre à récurer, de boisson gazeuse, de produits nettoyants offrent d’autres alternatives. Pour l’extérieur, une fausse roche, un pot à fleur servent de refuge pour une clé de secours. Vous pouvez en savoir davantage au diversionsafeonline.com ou geekspread.com.

L’idée de départ est bonne. Je me demande toutefois jusqu’à quel point les gens qui cherchent des objets de valeur savent ça? Et jusqu’à quel point cela les incite à tout saccager? Puis je me suis demandé s’il y avait beaucoup de vol dans les résidences.

Jean-Marc Léger, chroniqueur au Journal de Montréal, nous éclaire au sujet des vols dans les résidences au Québec. Selon un sondage, il y a peu de vols annuellement, soit environ 500 vols par effraction et 1200 introductions par effraction dans les résidences. Pourtant, plus de 25% des gens interrogés affirment avoir été victime d’un vol par effraction à la maison. Trois hypothèses sont soulevées : ils ne le déclarent pas; ils ne disent pas toute la vérité; ils font partie du 39% des cas qui connaissent le larcin.

On peut constater que les risques d’être victime du coup « ketchup et compagnie » sont minces puisque nous sommes plus de trois millions de ménages au Québec (statistiques Québec) et sachant que plusieurs d’entres nous possédons une résidence secondaire.

La magie des statistiques. Meilleur remède contre l’anxiété, comme me disait un prof. Elles nous aident à garder les deux pieds sur terre en regardant des faits.

Qu’à cela ne tienne, vous pouvez quand même opter pour les cachettes antivols ou les systèmes d’alarme.

http://www.diversionsafesonline.com/

http://lejournaldemontreal.canoe.ca/chroniques/jeanmarcleger/archives/2011/01/20110119-061708.html

http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/famls_mengs_niv_vie/menage_famille/men_fam_enf/familles/index.htm

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone