Avant de rêver à un solarium

Avouez qu’un solarium donne l’impression d’être en été tout au long de l’année. À tout l’moins, on a l’impression d’être en vacances. Dans notre bulle. Connecté à la nature.

Un bon solarium vaut l’investissement. Afin d’éviter les mauvaises surprises et de respecter les règles de l’art, sachez que la construction d’un solarium, c’est l’affaire d’un entrepreneur général ou spécialisé licencié par la Régie du bâtiment du Québec (RBQ). Voici donc un résumé de ce qu’il faut faire avant d’entreprendre la construction de votre petit oasis selon la RBQ.

Vérifier si votre bâtiment est sous juridiction municipale ou provinciale. Un solarium temporaire ou permanent fait partie intégrante du bâtiment. Il doit se conformer aux exigences du bâtiment telles que décrites dans les règlements municipaux ou le Code de construction du Québec, chapitre I, Bâtiment, Code national du bâtiment 2005 modifié.[1]

Les quelques exigences du Code de construction du Québec énumérées dans ce billet le sont à titre indicatif et dépendent du bâtiment auquel le solarium est attenant.

• les éléments porteurs du solarium doivent posséder la résistance au feu requise;

• le solarium doit être muni des mêmes équipements de protection incendie que le bâtiment dont il fait partie, ce qui peut impliquer, dans certains cas, l’installation de gicleurs.

• les exigences de construction des façades et de dégagement entre les bâtiments (selon l’usage du bâtiment) doivent être respectées;

• la construction du solarium est un agrandissement de l’aire de plancher et peut occasionner des correctifs à l’ensemble du bâtiment.

• la porte du solarium doit se conformer aux exigences relatives aux issues. Une porte pivotante sur un axe vertical peut être requise si le solarium fait partie du moyen d’évacuation ;

• les empattements doivent être à l’épreuve du gel;

• la structure de la toiture doit être conçue afin de résister aux différentes charges décrites au Code (vent, neige, etc.), qu’elle soit de type conventionnelle ou d’un autre type ;

• le solarium doit être desservi par un luminaire ou une prise fonctionnant sur interrupteur s’il dessert une unité d’habitation;

• la hauteur du plafond du solarium est aussi établie par le Code.

Si le solarium est chauffé:

• il doit se conformer aux exigences d’isolation telles que décrites au « Règlement sur l’économie de l’énergie dans les nouveaux bâtiments » et aux exigences de ventilation décrites au Code;

• les portes et les fenêtres doivent aussi être conformes aux exigences du Code au point de vue de la résistance à l’intrusion et aux fuites d’air.

N’allez pas croire qu’une fois votre solarium bâti, votre municipalité, votre voisin ou l’inspecteur n’auront d’autre choix que de l’accepter s’il ne respecte pas les exigences du Code de construction. Ce fût une erreur coûteuse pour certains téméraires.

Source : www.rbq.gouv.qc.ca

[1] Informations prises sur le site de la Régie du bâtiment www.rbq.gouv.qc.ca

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone