iStock

D’autres moyens d’obtenir sa maison

La valeur de l’actif net d’un ménage propriétaire s’élève à 464 000 $, alors que celle d’un ménage locataire se chiffre à seulement 18 000 $.

Cette statistique est avancée par l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) dans sa démarche visant à sensibiliser les municipalités du Québec à l’importance de l’habitation dans l’économie québécoise.  

Avancer une telle statistique, c’est tourner le fer dans la plaie du ménage locataire qui s’approchait de l’achat de sa première propriété avant que ne s’appliquent les nouvelles règles en matière d’hypothèque. Celles-ci réduisent  l’accès au financement hypothécaire.

Au cours des derniers mois, le blogue de Via Capitale a suggéré, dans la section immobilier 101, plusieurs moyens aux aspirants propriétaires qui cherchent à mettre la main sur leur première propriété : solutions pour mieux épargner, conseils pour l’achat en groupe, l’importance de fixer des priorités, possibilité d’opter pour une maison plus petite, stratégies pour obtenir la mise de fonds minimale de 20%, etc.

Dans son édition été 2017, le magazine Les Affaires Plus demande à plusieurs spécialistes de fournir des conseils aux aspirants propriétaires dans l’article Comment composer avec les nouvelles règles hypothécaires.

Dans un premier temps, une nouvelle propriétaire, mère de trois enfants, raconte comment elle a réussi à composer avec les nouvelles règles pour décrocher sa première propriété. Avec une pré-autorisation hypothécaire de 210 000$ en main, elle a obtenu ce qu’elle voulait. Une belle petite histoire!

Suivent les conseils des experts. Si plusieurs de ces conseils recoupent ceux de Via Capitale, d’autres s’ajoutent pour le plus grand bénéfice des acheteurs.

Mélanie Payment Gauthier, courtière en immobilier résidentiel chez Via Capitale Centre, fait confiance à la théorie des petits pas: «Les premiers acheteurs ne doivent pas nécessairement viser une maison de 400 000$», dit-elle, laissant sous-entendre qu’il faudra faire preuve d’un peu de patience dans le parcours vers la maison convoitée.

Jean Bouthillette, courtier immobilier hypothécaire chez Multi-Prêts Hypothèques : «À défaut d’acheter en solo, dit-il, on opte pour l’achat en duo (recours à un coemprunteur). C’est souvent la solution de dernier recours pour faire passer un dossier.»

Il ajoute plus loin: «Changer de quartier sera la solution pour plusieurs ménages qui ne pourront alléger leurs dettes ou avoir un coemprunteur. Pas juste le quartier, le type de propriété recherchée fera aussi partie de l’équation.»

Dans l’article, on discute largement du RAP (régime d’accession à la propriété) qui permet aux détenteurs d’un REER de puiser jusqu’à 25 000$ dans celui-ci, sans conséquence fiscale. D’autres possibilités sont évoquées quant au RAP.

L’APCHQ rappelle que seulement 61 % des ménages québécois sont propriétaires, comparativement à 70% ailleurs au Canada, parfois presque 80%.

Photo Istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page