Tous les articles par via.capitale

iStock

Une belle cuisine écolo

C’est faux de dire que l’esthétique et le durable, ça ne va pas ensemble, au contraire! Il se dégage d’une cuisine verte une impression de chaleur et de joie de vivre qu’il est difficile d’obtenir autrement. Voici un exemple.

Imaginez un grand plancher de linoléum naturel, de céramique, de bois, de béton, de pierre naturelle comme l’ardoise ou de terre cuite. Un peu plus haut, les armoires sont en bois massif, en bambou ou en panneaux de paille de blé. L’éclairage naturel entre à pleines fenêtres.

Vous avez grimacé en lisant les mots linoléum et bambou? C’est que les temps ont changé. Le linoléum d’aujourd’hui revêt plusieurs couleurs et motifs contemporains tandis que le bambou offre plusieurs teintes. Il faut prendre le temps de magasiner.

L’évier est en pierre naturelle ou en inox. La base de l’îlot de cuisine est en bois tandis que le plan de travail est en céramique, en béton ciré, en inox ou un quelconque matériau imitant la pierre. Au mur, des casseroles de cuivre suspendues.

iStock
iStock

On voit que toutes les surfaces dans la cuisine s’appuient sur des matériaux durables, hygiéniques et faciles d’entretien. Trois critères qui déterminent largement la cuisine verte. Continuer la lecture

iStock

La pose des moulures

Votre budget ne vous permet pas de renouveler votre décoration. Avez-vous songé aux moulures? Peu coûteuses, faciles à installer, elles peuvent changer le look d’une pièce du tout au tout. Voici quelques trucs.

  • Il existe toute une variété de moulures décoratives, sans compter les essences de bois. Prenez le temps de bien vous informer auprès des marchands, sur Internet ou à la bibliothèque du coin.
  • Pour l’installation d’une plinthe au plancher, prenez le temps de repérer tous les montants derrière le mur et marquez-les à votre façon. C’est là qu’aura lieu le clouage de la plinthe et que les moulures se colleront les unes contre les autres.
  • Vous devez enlever une ancienne moulure? Avec un instrument plat, écartez la moulure du mur en glissant l’instrument entre le montant et la plinthe.
  • Repérez les endroits où le plancher est inégal avant la pose des moulures pour éviter de mauvaises surprises en cours de route.

Continuer la lecture

iStock

Le prix affiché vous convient, mais avez-vous tenu compte de ces huit coûts additionnels?

Jetez un coup d’œil à cette liste de vérification afin de ne pas vous ruiner avec l’achat de votre habitation.

Tenez compte de ces huit dépenses liées à l’habitation :

  1. Frais d’inspection de l’habitation : Avant la clôture, l’acheteur engage habituellement un inspecteur afin qu’il confirme que la résidence est conforme aux normes de construction et au code de la ville. Les frais d’inspection sont calculés en fonction de la grosseur de l’habitation et de la complexité de ses systèmes. Selon le Guide d’achat d’une maison de BMO, le coût moyen devrait être de 375 $ à 500 $. Il vous incombera de verser ce montant à l’inspecteur. Il est préférable de rendre votre offre conditionnelle au bon état de l’habitation. Bien qu’elle puisse sembler impeccable, votre inspecteur pourrait détecter des problèmes de structures ou d’autre nature dont vous aurez la possibilité de parler au vendeur afin qu’il les règle ou que les coûts des réparations soient déduits du prix convenu au préalable.
  2. Frais d’évaluation : Votre prêteur hypothécaire exigera une évaluation (par exemple, celle la valeur marchande courante de l’habitation) avant de finaliser votre prêt. Le coût de l’évaluation, généralement de 250 $ à 500 $ selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), pourra probablement être combiné à vos frais de clôture.

Continuer la lecture

iStock

Comment acheter en groupe

Acheter une propriété à deux ou à plusieurs? C’est du domaine du possible. Mais l’expérience exige de la discipline.

Acheter une propriété conjointement avec un proche, que ce soit un ami ou un parent, représente souvent la solution idéale en ces temps où l’accès à la propriété semble vouloir se rétrécir comme une peau de chagrin. Les contraintes sont nombreuses: resserrement des règles hypothécaires, endettement record des ménages, difficultés à établir un budget.

La logique est mathématique. Plus on est plusieurs à contribuer financièrement, plus le fardeau financier de chacun est diminué. Par contre, comme dans n’importe quelle entreprise collective, il y a des risques. Il faut gérer un tas de choses: montant des contributions, distribution des tâches, tempérament de tous et de chacun.

Vaut mieux donc adopter un protocole non seulement pour parvenir au but ultime : l’achat d’une propriété, mais aussi pour que les relations entre toutes et tous ne soient pas trop égratignées.

Erica Nielsen, de l’institution bancaire RBC, vous offre des conseils afin de vous aider à faire de l’achat collectif un succès et non un gouffre à problèmes.

Nous vous les rapportons textuellement. Continuer la lecture

Maison saine vue par des experts

Vous vous demandez peut-être s’il existe une maison écologique conçue, construite, habitée puis analysée à chacune des étapes par des professionnels. Oui, elle existe. C’est la maison Equilibrium.

Si vous voulez apprendre et maîtriser davantage les rouages de la maison durable  – qui est en passe de devenir incontournable dans la lutte contre le changement climatique-  celle mise en marche par la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) est pour vous.

La SCHL vise à répandre la construction de maisons Equilibrium à la grandeur du pays. Même si vous projetez d’acheter une maison déjà construite, l’examen d’une maison Equilibrum vous donne les connaissances requises pour évaluer correctement une maison que certains propriétaires tenteront de vous vendre comme durable.

iStock
iStock

Le projet existe depuis 2006. La maison Equilibrium est censée servir de modèle au mode de vie durable : matériaux sains et écologiques, facture d’énergie réduite, utilisation d’énergies renouvelables, non gaspillage des ressources limitées de notre terre, impact réduit de la construction sur l’environnement, confort accru, frais de construction abordables. Et, croyez-le ou non, création d’une valeur ajoutée, faisant de la maison durable un investissement supérieur à la maison traditionnelle. Continuer la lecture