Au sujet du poêle à bois qui a pris feu

Vous vous rappelez mon billet la semaine dernière sur le poêle à bois? Lapropriétaire de la maison flambant neuve utilisait son poêle depuis deux moisseulement. Un beau jour, le feu a pris dans le tuyau.

L’accumulation de créosote n’est pas en cause puisque le poêle est tropjeune. Sauf que le pompier qui a examiné l’appareil avait laissé sous-entendreque le tuyau était peint. Ce n’était pas bon signe apparemment.

L’hypothèse retenue était que le tuyau de poêle à bois était en fait untuyau de fournaise, donc inapproprié  pourun poêle à bois.

Rebondissement : la propriétaire a rencontré celui quilui a vendu et installé le poêle à bois. D’allure sympathique, l’homme lui aexpliqué qu’il lui avait vendu ce qu’il y avait de meilleur sur le marché. Donc,rien à redire de ce côté.

Du même souffle, il a admis que plusieurs feux s’étaientdéclarés récemment dans des tuyaux, même si les poêles étaient neufs.

Il a fait sa petite enquête. À première vue, un dénominateurcommun relie tous ces débuts d’incendie. Les propriétaires démarraient leursfeux avec du bois Rona.

Ce n’est que pure hypothèse, mais l’homme croit que le boisRona serait en cause. Ces bûches seraient entre autres de puissance et dequalité inégale.

C’est un dossier à suivre.

En passant, la compagnie d’assurance refuse de payer quoique ce soit.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone