iStock

Assurance habitation : 13 astuces pour payer moins cher

Difficile de ne pas être tenté de vouloir diminuer ses protections ou de magasiner lorsqu’on voit les augmentations en assurance habitation des dernières années. Même s’il y a de bonnes raisons derrière ces variations de primes, qui ne voudrait pas payer moins cher? Bonne nouvelle : c’est possible. Voici quelques explications et 13 astuces qui pourraient vous permettre de  payer moins cher.

Raisons de l’augmentation de la prime d’assurance habitation

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles l’assurance habitation augmente à votre renouvellement :

  • Votre montant d’assurance est généralement augmenté d’un certain pourcentage à chaque renouvellement pour couvrir l’inflation (coût des matériaux et de la main d’œuvre) et vos probables nouveaux achats.
  • Les montants des réclamations payées en assurance habitation augmentent à un rythme alarmant (+ 20 % entre 2009 et 2013, + 300 % depuis 1990).
  • Les paiements reliés à des réclamations liées aux catastrophes naturelles ont été multipliés par 6 depuis les années 90.

Donc, deux grandes raisons : il y a plus de raisons de réclamer et les réclamations coûtent de plus en plus cher.

« Oui, mais moi je n’ai pas réclamé. » C’est vrai, mais l’assurance de votre habitation est une assurance collective. Vous payez pour vous protéger et pour protéger les autres assurés. Vos primes sont mises en commun pour payer les réclamations qui, en règle générale, sont beaucoup plus dispendieuses que ce que vous payez mensuellement!

Donc, plus les gens réclament, plus vous payez cher.

Si vous avez réclamé vous-même, il y a de fortes chances que votre assurance augmente à votre prochain renouvellement. Bien que l’assurance soit là pour tous vos besoins en cas de sinistre, parfois réclamer pour quelques dizaines de dollars ne vaut pas vraiment la peine…

Payer plus cher, une fatalité?

Pas du tout! Vous pouvez optimiser vos coûts d’assurance habitation en suivant quelques trucs bien simples. Vous ne réduirez peut-être pas votre prime de 50 %, mais chaque dollar compte, non?

Comment réduire son assurance habitation (13 astuces pour payer moins cher)

  1. Économisez sur les mensualités elles-mêmes

Certains assureurs imposent des frais lorsque vous payez votre prime par mensualités. Cette situation vous laisse deux choix : payer ces frais ou payer votre prime en un seul paiement. Si vous payez en un seul versement, il devient plus difficile de profiter de notre deuxième astuce (la police 2 ans). Alors, comment économiser?

Choisissez un assureur qui ne facture pas ces frais. Vous venez d’économiser quelques dollars. Autre truc : payez avec une carte de crédit qui offre une remise. Vous pourrez donc accumuler dollars ou points tout en payant pour un besoin essentiel!

  1. Choisissez une police 2 ans

Lorsque votre assureur l’offre, choisissez une police de 2 ans. Dans la majorité des cas, son prix sera plus petit et vous serez à l’abri d’une augmentation pour toute la durée de la police, même si vous devez réclamer entre temps.

  1. Assurez tout sous un seul toit

Vous avez peut-être un chalet assuré auprès d’un premier assureur, votre maison ou votre appartement auprès d’un autre, votre voiture chez un troisième et la voiture de votre conjoint encore ailleurs. Le moyen le plus facile d’économiser? Ramener tout ça chez le même assureur. La plupart des assureurs offrent des rabais lorsque vous assurez maison et auto avec eux. Bien souvent, plus vous avez de choses assurées avec le même assureur, plus les économies s’accumuleront.

  1. Protégez-vous avez un système d’alarme

La présence d’un système d’alarme sur les lieux assurés est toujours appréciée par les assureurs, encore plus si celui-ci est relié à une centrale. Votre système d’alarme peut être contre le vol ou les incendies et même contre les dégâts d’eau!

Pourquoi c’est moins cher? Parce qu’en cas de réclamation, le montant réclamé risque d’être plus petit. Par exemple : un incendie signalé tôt peut être maîtrisé plus facilement et plus rapidement, les dommages seront donc moins importants.

Est-ce que vous aurez une réduction en cas de présence de détecteurs de fumée? Peut-être : parfois les assureurs accordent un avantage minime, parfois ils exigent simplement leur présence.

  1. Avisez votre assureur des travaux d’entretien

Vous avez changé les balcons? Mis à jour le système électrique ou de chauffage de votre maison? Vous avez fait refaire la toiture ou les fenêtres de votre logis? Prenez le temps d’aviser votre assureur. Bien souvent, celui-ci récompensera vos efforts par des économies supplémentaires.

Pourquoi? Parce qu’une maison bien entretenue est moins à risque. Une toiture neuve a moins de chance d’être la source d’une infiltration qu’une vieille toiture dont les bardeaux se soulèvent!

  1. Augmentez les franchises

La règle est simple : plus la franchise est élevée, moins la prime est chère. Par contre, une franchise plus haute veut aussi dire un plus petit montant en cas de réclamation… habituellement. Chose à peu près inconnue : la plupart des contrats d’assurance habitation ont une clause qui élimine la franchise en cas de perte totale ou lorsque la réclamation dépasse un certain montant. Aussi, vous n’avez jamais de franchise à payer en cas de réclamation en responsabilité civile!

L’important c’est de savoir quel est le rôle de l’assurance à vos yeux : est-ce pour toutes les situations (incluant pour de petits montants) ou seulement en cas de force majeure?

Ce qui nous emmène à notre prochain point…

  1. Sélectionnez vos protections selon vos besoins

Certaines personnes ne s’assurent que pour la responsabilité civile, d’autres pour couvrir l’incendie, d’autres pour le vol seulement et finalement certaines personnes veulent être couvertes quoiqu’il arrive.

Il est important de discuter de ses besoins avec votre assureur. Vous êtes la seule personne qui connaît ce qui est important à vos yeux. Votre assureur peut généralement vous offrir des protections adaptées à votre réalité.

Avez-vous besoin d’une protection valeur à neuf? Est-ce que vous devez couvrir certains objets plus particulièrement ou est-ce que vous estimez qu’un minimum de protections est suffisant pour vous? Un représentant en assurance sera toujours la meilleure personne pour vous guider lorsque vient le moment de choisir vos protections. Pour réduire la prime d’assurance habitation, il suffit parfois de choisir uniquement ce dont vous avez besoin.

  1. Cessez de fumer!

Les incendies reliés aux articles de fumeur sont encore trop fréquents et coûtent cher aux assureurs. C’est pourquoi ceux-ci offrent généralement une meilleure tarification aux non-fumeurs.

Vous ne fumez qu’à l’extérieur? Vous êtes fumeur. Vous fumez occasionnellement seulement? Vous êtes aussi fumeur aux yeux d’un assureur. En règle générale, les assureurs considèrent que vous êtes non-fumeur lorsque vous n’avez fait aucun usage de tabac durant plus de 12 mois.

Cesser de fumer est bon pour la santé, bon pour le portefeuille et vous pourriez même économiser sur l’achat d’une future assurance vie!

  1. Vous êtes diplômé? Professionnel?

Pour économiser, il suffit parfois d’indiquer que vous êtes diplômé ou membre d’un ordre professionnel. Les assureurs ont parfois des rabais pour certaines associations ou offre simplement un rabais selon votre niveau de scolarité.

Vous êtes encore étudiant? Il y a de bonne chance que votre assureur ait aussi un rabais pour vous!

  1. Reconsidérez l’usage de votre chauffage d’appoint

Oui, l’odeur et la chaleur d’un poêle à bois sont inimitables. Par contre, les assureurs sont bien souvent frileux lorsque vous avez un chauffage d’appoint sur les lieux. Est-ce que vous vous en servez souvent? Est-ce que c’est un article nécessaire ou un simple luxe? Il se pourrait que votre usage peu fréquent vous coûte plus cher que vous le croyez!

Discutez-en avec votre assureur et demandez-lui combien vous coûterait votre assurance habitation si vous ne l’utilisiez pas. Si vous ne l’utilisez qu’en cas de panne de votre système de chauffage principal, ça vaut aussi la peine de le mentionner. Parfois, les assureurs décideront de ne pas considérer cette source de chauffage dans le calcul de votre prime si vous ne l’utilisez qu’en cas de force majeure.

  1. Vous avez terminé de payer votre hypothèque?

Du moment où vous avez terminé de payer votre hypothèque et avez votre quittance en main, contactez votre assureur : la différence sur votre prime d’assurance pourrait vous surprendre! À noter, ce ne sont pas tous les contrats qui tiennent compte de ce critère, alors il se pourrait qu’il n’y ait pas de différence dans votre situation.

  1. Votre bâtiment est résistant au feu?

Si vous habitez dans un immeuble résistant au feu, c’est à votre avantage de le dire. Un bâtiment dont les étages sont séparés par du béton, dont les portes sont coupe-feu, ou qui est équipé de gicleurs risque moins de flamber en entier en cas d’incendie et, du coup, limite les montants que l’assureur pourrait avoir à payer.

  1. Demandez à votre assureur ce que vous pourriez faire pour payer moins cher

La meilleure personne pour vous conseiller reste votre représentant en assurance. C’est lui qui connaît le mieux les critères qui influencent votre prime. Par contre, bien souvent il calculera celle-ci d’après votre situation et non d’après un scénario idéal. En lui demandant de trouver des solutions pour vous, vous ferez appel à ses connaissances et à son expertise. Gageons qu’il sera ravi de vous rendre service!

En tout temps, il devrait vous mettre en contexte et vous aviser des conséquences de vos choix. Si vous diminuez vos protections ou augmentez vos franchises, il devrait vous expliquer ce que ça signifie concrètement en cas de réclamation.

Soyons honnêtes : l’assurance est une nécessité dont vous souhaitez ne jamais avoir besoin. Heureusement, dormir la tête en paix n’oblige pas à se ruiner pour autant!

Vous voulez en savoir davantage sur la tarification en assurance habitation? Visitez le site de Infoassurance.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone