Ailleurs dans le monde

Voici des nouvelles internationales diffusées au cours des derniers mois regroupées en un seul billet.

Vous rappelez-vous du film Erin Brockovich mettant en vedette Julia Roberts? C’était l’histoire réelle d’une femme ayant livré un dur combat à l’entreprise Pacific Gas & Electric, que les tribunaux ont obligé à payer la somme de 333 millions pour un déversement illégal de 26 tonnes d’une toxine cancérigène dans la ville de Hinkley, en Californie. Cela se passait au début des années 90.

Selon le reportage du journaliste Nicolas Bérubé de La Presse, rien n’a été réglé et la toxine fait toujours des ravages dans l’eau potable de cette communauté du désert. Des puits ont été à nouveau contaminés. Résultats: la seule école primaire de la ville allait bientôt fermer ses portes. «Les maisons disparaissent si vite que des résidants d’Hinkley se demandent parfois si elles ont jamais existé», rapporte le correspondant. Les résidences se font éventrer avant de disparaître. D’autres se font barricader.

Le journaliste échange avec la femme qui avait jeté le dossier sur le bureau de l’assistance juridique Erin Brockovich. La présence de la toxine cancérigène cause entre autres des problèmes de santé comme l’hypertension, l’endométriose et le lupus.

Il semblerait que Pacific Gas & Electric offre une somme d’argent aux gens qui veulent renoncer à leur maison. Dans certains cas, la somme proposée ne couvrirait pas l’hypothèque.

Cela vous intéresse? Voici le lien LaPresse.ca

iStockphoto
iStockphoto

Selon un autre reportage de Nicolas Bérubé, l’entreprise Downtown Project désire transformer le centre-ville désuet de Las Vegas d’ici 2015. Un projet de revitalisation urbain, un campus et un incubateur pour les entreprises de haute technologie sont envisagés. Downtown Projet veut investir 100 millions dans l’immobilier commercial, 100 millions dans l’immobilier résidentiel, 50 millions dans les petites entreprises, 50 millions dans les start-up technologiques et 50 millions dans les projets liés à l’éducation.

Cela vous intéresse? LaPresse.ca

Grâce à un coup de pouce de de l’industrie canadienne du bois d’œuvre et de ses partenaires, un village japonais dévasté par le tsunami de mars 2011 dans le nord-est du Japon peut bénéficier désormais d’un nouveau marché public. Cela fait partie du projet de reconstruction Canada-Tohoku.

Le groupe Produits de bois canadien, de concert avec Ressources naturelles Canada et la province de la Colombie-Britannique, supervise des projets qui utilisent le bois canadien dans la construction de plusieurs importants édifices communautaires. Exemple: une bibliothèque construite avec du bois de pruche et de sapin de la côte, le cèdre de l’Ouest et l’érable pour les planchers.

Cela vous intéresse? Marketwire.com

L’analyste financier Daniel Dupont de Fidelity déclarait à la journaliste Stéphanie Grammond de Cyberpresse : « La construction dans le secteur de l’immobilier résidentiel a propulsé la Chine depuis 10 ans. Maintenant, on compte 65 millions d’appartements vides en Chine. Le prix des maisons équivaut à 10 fois le revenu familial brut. C’est un ratio qu’on a vu une seule fois dans l’histoire, soit au Japon au début des années 90. »

Cela vous intéresse? Affaires.LaPresse.ca

 

photo : iStockphoto Lp

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone