iStock

Achat d’une maison : 11 frais à prévoir outre l’hypothèque

Selon Jonathan Haziza, directeur de produits, solutions hypothécaires à la Banque Nationale, l’ampleur des coûts reliés à l’achat d’une habitation peut être sous-estimée par les nouveaux acheteurs. Voici donc les éléments à inclure pour un portrait réaliste. ​

Frais d’évaluation
Il est possible que votre institution financière vous demande une évaluation de la propriété pour en connaitre la valeur sur le marché. Cela arrive lorsque celle-ci a une valeur élevée ou que divers facteurs de risque sont présents. En fait, l’institution financière demande cette évaluation dans une optique de protection : soit pour s’assurer que les paiements ne seront pas trop élevés pour vos moyens ou que la propriété vaut véritablement le prix que vous allez payer. Vous devrez donc engager un évaluateur pour qu’il produise les documents pour vous.

Frais d’inspection
Pour s’assurer qu’il n’y ait pas de vices cachés, il est essentiel d’engager un inspecteur en bâtiment pour les maisons existantes. Cela vous évitera des mauvaises surprises qui pourraient vous couter cher ; vous aurez la certitude que tout est en bon état.

Frais du notaire
Pour tout acte hypothécaire, au Canada, vous devez faire affaire avec un notaire. Le coût de cette transaction varie selon plusieurs critères.
Maître Pascale Gagnon, notaire, indique que : « Le type de bâtiment, le nombre d’acheteurs et le nombre de logements, pour ne nommer que ceux-ci, sont certains des facteurs qui influenceront le tarif d’un notaire. La meilleure manière de jauger les honoraires est de contacter directement un notaire qui pourra évaluer votre cas en tenant compte de tous les paramètres de votre future résidence ».

Les taxes
Lors de l’achat d’une propriété, il y a principalement cinq taxes à acquitter.

  • La taxe de Bienvenue, perçue par les municipalités lors d’une mutation mobilière
  • La taxe de vente, donc la TPS et la TVQ s’il s’agit d’une maison neuve
  • La taxe sur la prime SCHL (9% sur la valeur de la prime)
  • La taxe municipale
  • La taxe scolaire

Ces taxes varient en fonction de la municipalité ainsi que de la valeur de l’habitation. Lorsque vous planifierez votre budget, notez bien que la taxe municipale et la taxe scolaire sont des taxes récurrentes que vous devrez payer année après année alors que les autres ne s’acquittent que lors d’un changement domiciliaire.

Les assurances
Si votre mise de fonds est inférieure à 20% du coût de la maison, vous devrez contracter une assurance hypothécaire. Cette assurance n’assure pas votre maison et vos biens, mais plutôt vos paiements hypothécaires. Il est aussi possible que votre institution financière vous exige une assurance hypothécaire même si votre mise de fonds est supérieure à 20% de la valeur votre propriété.

Branchement au réseau électrique, télévision et internet

Se connecter au réseau électrique est un frais que les nouveaux acheteurs oublient souvent, de même que les frais reliés au branchement internet et de télévision. Contactez vos fournisseurs afin de vérifier la disponibilité du service dans votre nouveau quartier. Il est possible que si vous emménagez dans un nouveau développement, vous ayez à payer des frais supplémentaire pour les branchements afin de faire relier votre quartier aux multiples réseaux.

Rénovations

Gardez-vous un montant pour les rénovations. Prenez-le temps de faire le tour de votre future demeure pour identifier les améliorations et réparations que vous aimeriez apporter.

Achats de meubles et électroménagers

Il est possible lors de l’achat d’une propriété que vos anciens meubles et électroménagers ne conviennent plus ou que vous ayez tout simplement besoin d’en acheter davantage.

Frais de déménagement

Que vous fassiez affaire avec une compagnie professionnelle ou que vous décidiez plutôt de faire le travail vous-même, il y aura certainement des dépenses liées à votre déménagement : n’oubliez pas de les inclure à votre budget.

Frais de cohabitation

Si vous avez acheté un condo, vous devrez payer des frais de cohabitation qui couveront certain frais communs comme l’entretien intérieur et extérieur, le déneigement, etc.

Imprévus

Puisqu’il est impossible de tout prévoir, mieux vaut se garder une somme pour les imprévus. Jonathan Haziza de la Banque Nationale, conseille habituellement de mettre au moins de 2 à 3 % de la valeur de votre maison de côté afin de payer les dépenses supplémentaires. Grâce à cette liste, vous serez en mesure de dresser un portrait plus juste des dépenses reliées à l’achat d’une habitation.

Si vous avez des questions ou si vous désirez en apprendre davantage sur les frais à prévoir, n’hésitez pas à communiquer ou à prendre rendez-vous avec le directeur développement hypothécaire dédié à votre bureau qui se fera un plaisir de vous aider.

 

 

 

 

 

Les informations fournies dans le présent texte le sont à titre informatif seulement et ne sont pas exhaustives. Elles ne créent aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale et les entités de son groupe. Pour tout conseil veuillez consulter votre directeur de développement hypothécaire.

 

© 2015 Banque Nationale du Canada. Tous droits réservés. Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone