Accroche-moi!

Accroche-moi s’il te plait! Je perds mon identité sinon, et je ne me reconnais plus. Même à toi, il arrive de ne plus me reconnaître parmi la foule. Je ne te demande pas de me traiter avec des pincettes. Mais juste d’avoir une place, ma place pour garder ma forme. Comme ça, je serai prêt quand tu auras besoin de moi. Aujourd’hui, je t’offre donc la possibilité de m’avoir à l’œil et à portée de main.

Vous avez deviné que ce message s’adresse aux jeunes et indirectement aux parents qui n’en peuvent plus de voir les vêtements et accessoires traîner.

Dans le billet du mois d’août « Pour ou contre une maison bien rangée », des arguments solides pour encourager un rangement minimal dans la maison étaient présentés. Mais force est de constater que le plancher demeure, pour certains, le lieu de rangement de prédilection. Comme l’hiver est souvent synonyme d’humidité, nous avons pensé nous mettre à la place des jeunes, et moins jeunes, qui n’utilisent pas les tiroirs ou les cintres de façon automatique.

Première étape, on enlève les portes du placard (garde-robe). On sort les bureaux dont les tiroirs sont vides de sens pour certains. Deuxième étape, on installe des crochets partout, partout, partout. Dans le placard, derrière et près de la porte de chambre, près du lit, près de l’ordi. On prend garde de visser une série de crochets sur un morceau de bois qui, lui, sera fixé sur les montants du mur. On évite ainsi les trous inutiles dans le mur et on s’assure que le tout soit bien solide.

Source : iStockPhoto

Des crochets avec un support de métal amovible s’adaptant aux portes peuvent aussi être installés derrière une porte.

Il existe aussi des crochets ou pinces qui s’accrochent à une tringle. Ils remplacent les cintres.

Autre solution : les patères. Un ami bricoleur avait fabriqué sa patère avec une vieille branche morte qu’il avait polie et vernie. Un vase à plante, dans lequel il avait versé du béton, servait de base.

Sur le site de mademoiselledeco.com, nous avons découvert deux créateurs, Yve Thelermont et David Hupton. Ils fabriquent des patères avec des mains communicatives en résine laquée. Main tendue, signe de « peace and love » ne sont que quelques exemples que vous trouverez sur leur site thelermonthupton.com.

Rien n’empêche l’utilisation de cintres sur les crochets. Les ensembles de vêtements resteront faciles à repérer.

Les planchers devraient être libres maintenant!

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone