Abandonnés dans un logement

Si votre vie est centrée, ou presque, autour de la vie de vos animaux de compagnie, vous devez être heureux aujourd’hui. Et vous n’êtes pas seul.

iStockphoto
iStockphoto

L’Association des propriétaires du Québec (APQ) est très heureuse aussi de voir le gouvernement Couillard venir à la rescousse des animaux pour limiter la cruauté à leur égard en les encadrant juridiquement.

Ainsi, les propriétaires d’immeubles locatifs espèrent croiser de moins en moins d’animaux abandonnés dans des appartements que les locataires viennent tout juste de quitter. Avec la nouvelle loi, ces locataires seront punis s’ils sont retrouvés.

«Il faut que les locataires qui abandonnent les animaux soit sévèrement sanctionnés», rajoute Martin Messier, président de l’APQ.

Pour plus d’efficacité, M. Messier explique que, si un dépôt de garantie était déposé lors de la signature du bail, non seulement la somme d’argent garantirait l’état du logement au départ du locataire, mais elle rendrait plus difficile l’abandon d’un animal dans un logement.

Pour le moment, aucune loi provinciale n’autorise les propriétaires d’immeubles locatifs à réclamer un dépôt de garantie lors de la signature du bail, contrairement à d’autres provinces canadiennes.

L’APQ cite les extraits du projet de loi 54 (A) concernant l’abandon d’animaux par les locataires :

«…il est trouvé seul dans des locaux faisant l’objet d’un bail après l’expiration ou la résiliation de celui-ci;
51. Un inspecteur peut prendre en charge tout animal abandonné et lui dispenser les soins qu’il estime nécessaires. Il peut également confier la garde de l’animal à un refuge, un service animalier, une fourrière ou toute personne ou organisme voué à la protection des animaux.
52. Dans les sept jours qui suivent la prise en charge d’un animal abandonné, l’inspecteur remet l’animal à son propriétaire si ce dernier est connu et s’il a payé les frais de garde.»

C’est tout de même ahurissant de constater qu’il faudra une loi pour dissuader une personne d’abandonner un animal dans un logement.

Photo : iStockphoto

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone