Le marché résidentiel poursuit sa chute

Le marché résidentiel au Québec a connu sa deuxième baisse consécutive dans les trois premiers mois de 2014, une sixième baisse au cours des sept derniers trimestres.Maison Marché Flèche ISTOCKPHOTO finance

Les ventes de résidences ont chuté de 2% selon les données Centris des courtiers immobiliers, publiées par la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ).

Les ventes de copropriétés ont baissé de 7%, celles des plex de 2 à 5 logements de 3%, celles des maisons unifamiliales de 1%.Par contre, la région de Trois-Rivières a explosé avec une croissance des ventes de 17 %, tandis que la région de Québec demeurait stable. Les autres grandes régions ont connu une baisse par rapport au premier trimestre 2013.

Dans les plus petits marchés, une croissance des ventes a été notée à Val-d’Or (+38 %), Joliette (+21 %), Saint-Hyacinthe (+15 %), Drummondville (+15 %) et Saint-Sauveur (+12 %).

Le prix médian d’une maison unifamiliale est resté sensiblement le même, soit 226 250 $.

De façon générale et pour un quinzième trimestre consécutif, le nombre de résidences à vendre a augmenté de 9% comparativement au premier trimestre de 2013.

Voici quelques faits saillants rapportés intégralement:

Région de Gatineau: 734 propriétés résidentielles ont été vendues, soit une diminution de 5 % par rapport au même trimestre l’an dernier. Ce sont les ventes de copropriétés qui ont le plus fortement diminué, affichant un recul de 20 %. Le nombre de propriétés inscrites au système Centris® des courtiers immobiliers est en hausse (+12 %) pour un douzième trimestre consécutif.

Région de Montréal : 9 623 transactions résidentielles ont été réalisées, ce qui représente une baisse de 3 % par rapport au même trimestre l’année dernière. Le recul a été plus marqué pour les ventes de copropriétés qui ont connu une diminution de 8 %.

Région de Québec: On note un allongement des délais de vente moyens de 12 jours pour l’unifamiliale (107 jours) et de 22 jours pour la copropriété (152 jours).

Région du Saguenay: Du côté de l’offre, on a observé une augmentation marquée (+27 %) du nombre de propriétés à vendre depuis un an. Les conditions du marché, encore légèrement à l’avantage des vendeurs il y a un an, favorisent désormais les acheteurs, ce qui diminue considérablement la pression sur les prix.
Région de Sherbrooke:
Malgré tout, et en dépit d’une hausse du nombre d’inscriptions en vigueur (+5 %), le prix médian des unifamiliales a progressé de 5 % dans la région sherbrookoise en comparaison au premier trimestre de 2013, soit la plus forte hausse à ce chapitre parmi les six RMR de la province. Les délais de vente moyens sont tout de même demeurés relativement longs, soit de 124 jours pour l’unifamiliale et de 139 jours pour la copropriété.

Région de Trois-Rivières:
– Le prix médian des unifamiliales, en hausse de 2 %, a atteint 151 000 $ dans la région trifluvienne. Néanmoins, le délai de vente moyen a passablement augmenté (+24 jours), s’élevant à 108 jours pour une unifamiliale.

Pour plus d’infos, un tableau est disponible à l’adresse suivante : http://media3.marketwire.com/docs/fci_french.pdf

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone