357 miroirs! De quoi occuper la méchante reine dans Blanche-Neige!

«Miroir, miroir en bois d’ébène, dis-moi, dis-moi que je suis la plus belle», répétait la méchante reine dans le conte Blanche-Neige et les sept nains. Le miroir de répondre à chaque fois : «En cherchant à la ronde, dans tout le vaste monde, on ne trouve pas plus belle que toi. »
Imaginez la réaction de la méchante reine si elle avait traversé la galerie des Glaces au château de Versailles! Car, voyez-vous, la célèbre salle du non moins célèbre château compte 357 miroirs. C’est du reflet ça, madame!  La méchante reine n’aurait pas su où donner de la tête… ou du regard. Son ego aurait éclaté en mille morceaux  -à la manière d’un miroir- avant qu’elle n’ait eu le temps de faire le tour de la salle.

Galerie des Glaces à Versailles. Photo Myrabella sur Wikipedia

Les passionnés d’histoire seront étonnés d’apprendre que sept miroirs sur dix sont d’époque. Sans blague! Ce sont les mêmes miroirs qu’au temps de la construction du château vers 1680, mais repolis bien entendu. Plus de trois siècles d’existence!

Si jamais vous allez à Versailles un jour, dites-vous que Louis XIV lui-même – et sûrement ses maîtresses – s’est longuement contemplé dans ces miroirs. Ne se faisait-il pas appeler le roi soleil? À moins que ce ne soit pour ajuster l’une de ses nombreuses perruques.

Et si le roi levait le regard au plafond,  il apercevait  trente peintures, chacune d’elles  mettant en valeur ses propres exploits. Il devait se sentir chez lui, Louis XIV, lorsqu’il traversait cette longue pièce inondée de lumière.

La galerie des Glaces tendait vers un seul but : éblouir les visiteurs.  Longue de 73 mètres et large de 10 mètres, elle comporte  17 miroirs à chaque arche faisant face à l’une des 17 grandes fenêtres de la salle. Résultat : le visiteur s’y aventurant  déambule au milieu de ses propres reflets et des images des jardins et parterres extérieurs reflétés par les miroirs, tous de grande taille. Comme jeu d’illusions optiques, difficile de demander mieux.

Après tant d’années, la salle a fait l’objet de nombreuses restaurations. Et les nouveaux miroirs choisis pour remplacer ceux de l’époque sont des miroirs anciens, histoire de préserver le cachet de l’ensemble.
(Avec l’aide de Wikipedia)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone