250 reptiles dans la maison!

Vous avez bien lu. Une résidence a été transformée en jardin zoologique avec plus de 250 reptiles et des centaines de quadrupèdes!

L’Hebdo Journal à Trois-Rivières dresse le portrait de Mathieu, surnommé Monsieur Reptile. Il a transformé au fil des ans sa maison en jardin zoologique. Ils ne sont que deux propriétaires privés au Québec à posséder un permis de jardin zoologique délivré par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune. Au même titre que le Biodôme de Montréal et autres zoos du Québec comme le Zoo de Granby. Mais contrairement à ces derniers, l’adresse de Mathieu reste secrète. Ce passionné des reptiles se déplace avec ses « zamis » pour sensibiliser et éduquer, surtout les jeunes, au sujet des reptiles. Il est même devenu une personne ressource pour la SPA Mauricie et la Sécurité publique de Trois-Rivières.

Monsieur Reptile d'Éric Guertin L'Hebdo Journal du 14 juin 2011

Vous devinez que Monsieur Reptile a su répondre à toutes les normes de sécurité et de protection que ce soit envers le public ou les sympathiques bêtes rampantes et quadrupèdes. On se rappelle qu’il vit avec plus de 250 reptiles sous son toit! Un python royal est son ami depuis 15 ans. Deux anacondas et autres serpents de différentes tailles, des tortues, des varans (comme un gros lézard) et bien d’autres lui tiennent aussi compagnie.

De plus, d’autres quadrupèdes servent de nourriture. Pour vous donner l’eau à la bouche, sachez qu’hebdomadairement un petit serpent mange une souris naissante tandis qu’un anaconda avale un lapin de cinq livres par mois. La mère de Monsieur Reptile n’aimait pas trop la période où son fils gardait 400 rats dans le cabanon pour nourrir ses 70 reptiles d’alors. L’article ne dit pas si madame demeure toujours avec son fils.

Comme mécanicien de machinerie fixe et technicien en santé animale, Mathieu sait comment maintenir la bonne température, le bon taux d’humidité, la bonne ventilation afin de maintenir un habitat propice pour ses animaux et passer incognito dans le quartier. Il a engagé une personne spécialisée 40 heures par semaine pour l’aider à vivre sa passion dans le plus grand des respects de tous, tout en demeurant dans sa maison zoologique.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone