Getty images

Immobilier : un investissement sûr et à long terme

Bon an, mal an, investir dans la pierre constitue encore une valeur sûre. C’est toutefois un domaine dans lequel il est préférable de viser le long terme plutôt que de chercher à faire un gain rapide en misant sur la spéculation. Tournée des tendances du marché immobilier pour mieux comprendre les opportunités.

Le marché immobilier est influencé par un certain nombre de facteurs. La vigueur de l’économie, le taux de chômage, la démographie, l’indice de confiance des consommateurs sont autant d’éléments qui ont un impact sur ce secteur, qu’il s’agisse de propriétés neuves ou de la revente. Faut-il en déduire que l’immobilier est un domaine instable? Au contraire : si on l’analyse à long terme, on constate qu’il connaît une progression lente, mais constante. C’est pourquoi l’investissement immobilier est considéré comme une valeur sûre, pour peu qu’on laisse le temps faire son œuvre. Il faut toutefois se rappeler certaines règles et comprendre l’évolution du marché.

Stratégie d’investissement

Bien que les statistiques annuelles et les projections constituent de bons indicateurs, Samir Bachir, courtier, conférencier, coach immobilier et président d’OSE Coaching immobilier, recommande d’avoir une vision à long terme. «Lorsqu’on observe les statistiques sur les 15 dernières années, on constate que globalement, les ventes mais aussi l’offre et la demande, se maintiennent à travers le temps», dit-il.

Autrement dit, l’acquisition d’une propriété demeure un excellent placement. Mais il faut se rappeler que c’est aussi le passage des années qui fait augmenter sa valeur, du fait de l’inflation. «On doit également garder en tête que plusieurs facteurs ont une influence importante sur cette valeur, notamment la localisation et la demande pour un certain type de propriétés», précise M. Bachir.

Donc, si l’on cible bien son marché – par exemple un quartier avec un fort potentiel de développement compte tenu de sa popularité grandissante – et le bon type de produit, on pourrait en tirer un très bon rendement. Continuer la lecture

iStock

Qu’est-ce qu’une maison pour vous?

C’est la première question à se poser avant de faire le budget et de lancer les recherches. Si vous ne «sentez» aucune maison visitée jusqu’ici, ou que vous êtes déçu de votre choix, c’est peut-être parce que vous n’avez pas pris le temps de vous interroger.

Sécurité, abri, intimité, tous les gens vont fournir ces trois réponses. Mais il y a plus. Au-delà de ces réponses entrent en jeu la personnalité et les besoins de chacun d’entre nous.

Si vous êtes du type rêveur qui ne voit rien autour de lui, qui n’a pas le sens de la propriété ni de la valeur matérielle, encore moins de l’entretien, pourquoi s’embarrasser d’une maison trop grande ou trop onéreuse? Le rêveur a souvent besoin d’une propriété toute simple, et surtout durable afin d’éviter la multiplication des travaux. Il veut mettre son énergie ailleurs.  Continuer la lecture

iStock

Comment absorber la hausse des taux

Ça devait arriver un jour ou l’autre. La Banque du Canada a procédé à sa première hausse du taux d’intérêt le 12 juillet dernier. Toutes les grandes banques ont suivi le lendemain. Il est temps de préparer votre budget en conséquence.

Cette première hausse ne signifie pas qu’il y en aura une deuxième le 6 septembre prochain, puis que le mouvement se poursuivra sans arrêt. Mais vaut mieux prévenir que guérir, surtout quand on sait que les ménages canadiens vivent avec un endettement global record.

iStock
iStock

Notez que la Banque du Canada s’attend à une montée du taux d’inflation. Les économistes de la Banque CIBC, qui ont accouché du rapport «L’inflation au Canada : Que s’est-il passé?», croient aussi que l’inflation va se mettre à grimper bientôt. Des taux d’intérêt élevés servent la plupart du temps à mater l’inflation. Les détenteurs d’une hypothèque vivant avec un budget serré doivent se préparer en conséquence. Continuer la lecture

iStock

Riche et souple comme la brique

La brique est aussi utile qu’esthétique. Elle s’utilise partout: revêtement extérieur, décoration intérieure et aménagement de la cour arrière, qu’elle soit un espace récréatif ou un jardin. Et ce matériau est tellement riche en couleurs et en effets visuels!

Il y a la brique brute, servant surtout au revêtement extérieur, mais il y a aussi les briques décoratives pour l’intérieur. La palette de couleurs et de nuances est étonnante. Sans compter les différentes formes disponibles, car la brique est un matériau qui se taille.

On peut peindre la brique. La particularité, c’est la texture. Un mur de briques peint en blanc ne se compare pas à un mur blanc et lisse. Le blanc est déjà moins blanc, mais il est plus animé à cause de son relief. Un mur de briques peint en noir n’a rien à voir avec un mur noir et lisse. Il est déjà moins noir, mais plus animé. Et le jeu visuel se répète pour chacune des couleurs disponibles.

iStock
iStock

Un bémol par contre. Si vous peignez un mur de briques, vous réduirez sa durée de vie car vous empêchez la brique et le mortier de respirer. Vous devrez l’examiner sur une base régulière et apporter les correctifs nécessaires si vous voulez éviter de tout refaire. Sinon, il y a la solution des experts d’Écohabitation.

La brique n’a pas besoin d’être parfaitement léchée. Une brique aux bords irréguliers et un mortier qui déborde procurent un effet visuel différent. Vous pouvez aussi patiner la brique pour la rendre imparfaite. Certains se plaisent à barioler un mur de briques pour faire éclater un look trop parfait. Continuer la lecture

iStock

Thermopompe, alerte!

L’entreprise Gestion pro Conseil inc. a été déclarée coupable à quatre reprises par l’Office de protection du consommateur (OPC) d’infractions à la loi en l’espace de 18 mois.

À Longueuil le 25 février 2016, à Gatineau le 8 avril 2016, à Laval le 31 octobre 2016 et à Saint-Jérôme le 26 mai 2017.

Le délit? Gestion pro Conseil inc vendaient des thermopompes et des services d’entretien d’appareil de chauffage.

Voici ce que dit l’OPC: Continuer la lecture