Les acheteurs prêts à payer le prix

Selon le Rapport BMO 2015 sur l’achat d’une propriété, dévoilé la semaine dernière, la moitié (48%) des acheteurs d’une première maison sont disposés à mettre davantage d’argent sur la table pour réaliser leur rêve de devenir propriétaire.

iStockphoto
iStockphoto

L’an dernier, le pourcentage était de 35%. L’augmentation est donc considérable. Du côté des propriétaires qui cherchent à vendre leur propriété au profit d’une plus grande, seulement 36% se montrent prêts à faire monter les enchères. Continuer la lecture

iStockphoto

Les parents au secours des enfants

Je vous ai parlé de la fille de ma conjointe qui fait des pieds et des mains pour acheter sa première maison. Le rêve date de plusieurs années.

JeuxFamilleLarge

Dans les moments de découragement, elle répète que les boomers ont été très chanceux parce qu’ils ont connu les belles années, celles où l’argent coulait à flots, tandis que les jeunes d’aujourd’hui vivent des années maigres, ont moins d’argent que leurs parents et que, par conséquent, ils ont besoin d’eux pour acheter leur première propriété.

Les jeunes d’aujourd’hui font moins d’argent que les boomers au même âge? Continuer la lecture

Les livres s’éparpillent

iStockphoto
iStockphoto

Comme vous l’avez vu dans le billet L’art de décorer avec des livres, le livre en tant qu’accessoire décoratif va bien au-delà des arrangements classiques. Nous sommes loin de la bibliothèque réduite à son rôle de meuble pratique ou de la bibliothèque artisanale faite de briques, de planches et de blocs de béton.

Des paniers et même des coffres débordant de livres font dans l’esthétique s’ils sont déposés à des endroits appropriés: près de la baignoire, au pied du lit, près de la table dans la salle à manger ou bien en vue dans la salle de séjour.

Un classique: combiner le livre avec divers objets sur les rayons d’une bibliothèque. Ces objets reflètent souvent la passion du propriétaire: bateaux et trains miniatures, plantes, objets artisanaux, jouets, masques, photos de voyage.

Un livre placé près d’un objet, ailleurs que dans une bibliothèque, peut créer un accessoire décoratif : près d’un sablier, d’un bougeoir ou d’un bibelot. Continuer la lecture

Sous-louer ou céder son bail?

La recherche d’un logement bat son plein pour une foule de locataires par les temps qui courent. Dans plusieurs cas, une question s’impose: on cède le bail ou on sous-loue?

iStockphoto
iStockphoto

Voici un communiqué diffusé par la Régie du logement que nous citons intégralement:

«Un locataire désirant quitter son logement après la reconduction de son bail ne peut y mettre fin par l’envoi d’un simple avis de trois mois, comme le veut la croyance populaire. En effet, à moins d’une entente entre le locateur et le locataire, seules quatre situations permettent de résilier le bail en cours : Continuer la lecture

iStockphoto

Les arbres rassurent les enfants

Beaucoup de propriétaires optent pour un quartier où se trouve un parc d’amusement. Ils veulent que leurs enfants aient un endroit où jouer, grimper, s’amuser.

Si le parc est dénué d’appareils de jeux, les enfants peuvent quand même s’amuser. Ils courent sur l’herbe, jouent à la cachette derrière les arbres, font des jeux dans leur tête.

Si le quartier ne contient aucun parc, des avenues vertes offrent au moins un cadre de vie agréable. Arbres, arbustes, gazon par endroits, oiseaux qui chantent.
Bref, le propriétaire à la recherche d’une maison s’arrange toujours pour offrir à sa petite famille un quartier propice au développement des enfants.

Une étude menée par une équipe de chercheurs du Centre de recherche du CHU Ste-Justine, et rapportée par le journaliste Daniel Baril du journal Forum de l’Université de Montréal, nous apprend que les arbres sont davantage qu’un espace de jeu pour les enfants. Ils leur procurent un sentiment de sécurité. Et toute la famille en bénéficie.

Continuer la lecture