Les Coréens aiment changer de logement

Ce billet est la suite du billet Résidence et prestige en Corée du Sud où j’ai commencé à vous donner un aperçu de la culture coréenne dans le secteur de l’habitation.

Maisons Corée du Sud. iStockphoto
Maisons Corée du Sud. iStockphoto

Autres particularités:

  • Les immeubles locatifs, souvent de taille gigantesque, sont beaucoup plus nombreux que les maisons.
  • Très souvent, les maisons sont soit minables, soit tellement luxueuses qu’un mur de trois mètres de haut s’élève autour de la propriété à des fins de sécurité.
  • La maison intelligente est très avancée en Corée. Exemple: écrans et boutons règlent la température de la cuvette de la toilette et celle de la douche.
  • Les studios sont rares car les jeunes célibataires vivent avec leurs parents.

Continuer la lecture

Mégapole Anyang, Corée du Sud. iStockphoto

Résidence et prestige en Corée du Sud

On tient souvent pour acquis qu’ailleurs, ça se passe exactement comme ici dans le secteur de l’habitation. Que ce soit pour l’achat, la location, le courtage immobilier, l’ameublement.

C’est faux.

Lorsque j’ai terminé le chapitre portant sur le logement du bouquin Vivre la Corée, j’avais l’embarras du choix pour le titre de ce billet tellement les différences étaient frappantes. C’était surprise après surprise.

La Corée du Sud, c’est en Asie. Là-bas, la culture est complètement différente. Elle se rapproche plus du Japon que de l’Amérique ou de l’Europe. Nous sommes loin du bungalow nord-américain.

À force de fréquenter les clubs med dans les pays du Sud ou de limiter nos voyages à l’Amérique du Nord, il est normal de penser que tout est uniforme dans l’univers de l’habitation. Il faut se tourner vers les pays éloignés pour apprendre de nouvelles façons de faire.

Une mise au point s’impose: Continuer la lecture

iStockphoto

Pour les amoureux de la mer

Recréer l’ambiance du bord de la mer chez soi, voilà une idée qui risque de séduire beaucoup d’entre vous avec l’hiver rigoureux qui s’éternise.

iStockphoto
iStockphoto

L’univers de la mer est vaste. Il se divise en plusieurs ambiances: une plage dans les Antilles, l’atmosphère dans un port, les voiliers et les planches à voile, les bateaux hors bords, les navires et les chalutiers, la pêche, les pirates.

À vous de choisir l’ambiance qui vous convient ou même de combiner deux d’entre elles.

L’objectif est de transposer l’atmosphère maritime entre les quatre murs de votre maison. Il faut avoir l’impression, en mettant les pieds dans une pièce, d’entendre les bruits de la mer. Continuer la lecture

La maison d’enfance de Bobby Orr

Ils sont légion à considérer Bobby Orr comme le meilleur joueur de hockey de tous les temps. Aux yeux de Sam Pollock et de Scotty Bowman, il fait partie des joueurs les plus spectaculaires de l’histoire.

Bobby Orr (Wikipedia cca Aaron Frutman, flickr)
Bobby Orr (Wikipedia cca Aaron Frutman, flickr)

Il est le seul défenseur de la Ligue nationale de hockey à avoir terminé en tête des compteurs de la Ligue, exploit qu’il a réalisé deux fois, et le seul à avoir reçu le trophée Norris remis au meilleur défenseur en huit occasions, sans arrêt, de 1968 à 1975.
Bobby Orr est une légende.

L’homme vient de publier son autobiographie. En revenant un soir chez moi, Anabel m’a accroché dès mon entrée. «Je viens de lire l’autobiographie de Bobby Orr», dit-elle, toute excitée. Elle se jette sur un calepin et me raconte pendant vingt minutes toutes les phrases qu’elle avait notées. Elle était fébrile.

Curieux, j’ouvre le livre et je tombe sur les phrases suivantes:

«Notre foyer ne respirait guère l’aisance; ce n’était décidément pas un palais. On pouvait s’en rendre facilement compte à certains détails: les planchers, par exemple, n’étaient pas de niveau. En fait, si vous laissiez quoi que ce soit sur le sol, il finissait par glisser ou à rouler à l’autre bout de la pièce. Continuer la lecture

La dure bataille d’un propriétaire

De plus en plus de gouvernements jonglent avec l’idée de gruger temporairement les droits de la personne afin de mieux combattre le terrorisme.

Cette stratégie fait peur à plusieurs organismes et experts qui craignent que la société de droit, dans laquelle l’Occident a grandi, finisse par déraper. Non seulement pour les suspects qui seront mis sous les verrous sans mandat ni procès, comme Guantanamo, mais aussi pour monsieur et madame tout le monde, c’est-à-dire vous et moi.

De plus, des observateurs de la scène mondiale font remarquer que la démocratie, qui s’étendait graduellement sur toute la planète, est, pour la première fois, en perte de vitesse devant les régimes autoritaires. Des livres ont été écrits sur le sujet.

Tout cela m’amène à vous poser une question. Que feriez-vous si, demain matin, un homme soupçonné de meurtre se retrouve par hasard entre les quatre murs de votre maison et que des hommes sonnent à votre porte pour vous demander de leur livrer cet homme afin qu’ils puissent le tuer de leurs propres mains? Continuer la lecture