Les propriétés se font plus abordables

Le prix moyen des propriétés grimpe toujours. Il grimpe moins vite ces derniers temps, mais il monte quand même. Pauvres futurs propriétaires, pensez-vous, et pauvres propriétaires à la recherche d’une nouvelle résidence.

iStockphoto
iStockphoto

Détrompez-vous! Selon le rapport trimestriel de RBC section économique, le prix moyen des propriétés reste abordable au Québec. Mieux : les propriétés en général n’ont jamais été aussi accessibles depuis des années. Continuer la lecture

Leonard Cohen s’ennuie de sa cuisine

Quand je pense cuisine, je pense René Lévesque. «Ti-poil», comme on l’appelait, adorait les assemblées de cuisine. C’est dans cette pièce qu’il aimait échanger avec son monde. Sa famille, ses amis, ses électeurs et électrices. Il s’y sentait à l’aise. Pas pour rien que Lévesque est largement considéré, même par plusieurs de ses adversaires, comme le premier ministre le plus populaire au Québec depuis les années 70, populaire dans le sens de près du peuple.

iStockphoto LP
iStockphoto LP

Beaucoup d’hommes et de femmes politiques reconnaissent le «pouvoir» de la cuisine lorsque vient le moment de convaincre un électeur ou une électrice de voter pour leur parti. Échanger des idées et des arguments dans la cuisine au lieu de la salle de séjour, c’est un pas de plus vers l’intimité de la personne. Nous sommes plus faciles à convaincre devant un café ou un thé, surtout dans un espace restreint.

La cuisine est certainement la pièce la plus chaleureuse de la maison. Ce n’est pas un hasard si les plus beaux souvenirs d’enfance ont pour cadre la cuisine. La cuisine ce sont les odeurs, la chaleur, la proximité entre les membres d’une famille. Continuer la lecture

Copropriétés à MTL: un marché d’acheteurs

Il faudra encore quelques années avant que le marché de la copropriété tourne en faveur des vendeurs à Montréal, le temps que les unités existantes s’écoulent. Ce sera du moins le cas en 2015 et en 2016.

iStockphoto LP
iStockphoto LP

David L’Heureux, analyste principal de marché à la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) qui dévoilait ce matin les perspectives du marché de l’habitation dans la région de Montréal. «Le nombre de copropriétés inoccupées continuera d’augmenter et dépassera vraisemblablement le sommet atteint en 2006 (3 200), indique M. L’Heureux. Parmi les 2 600 copropriétés inoccupées en ce moment, plus de 500 ont été achevées il y a plus d’un an.»

Francis Cortellino, aussi analyste principal: «La demande de copropriétés neuves des dernières années n’a pas été gonflée par les spéculateurs, étant donné que très peu de copropriétés neuves sont revendues rapidement. De plus, dans les immeubles en copropriété récents du centre-ville de Montréal, la proportion d’investisseurs, locaux ou étrangers, n’est pas plus grande que dans les autres immeubles.»

Et M. L’Heureux de compléter: Continuer la lecture

Cinq trucs pour payer votre prêt hypothécaire plus rapidement

Une propriété est un achat important dont le paiement s’étale généralement sur une longue période. Par contre, certains choix plus accessibles peuvent contribuer à vous faire économiser des intérêts et accélérer le remboursement intégral du prêt hypothécaire. Voici cinq trucs pour les prêts hypothécaires de la Banque Nationale.

iStockphoto
iStockphoto
  1. Augmenter la fréquence des versements

Cette première option est souvent considérée comme la plus facile à intégrer dans un budget. Il s’agit simplement d’opter pour une fréquence de versement aux deux semaines ou hebdomadaire. Pourquoi ne pas faire coïncider le dépôt de votre salaire avec votre versement hypothécaire? Continuer la lecture

Trop c’est trop!

Siège de la télévision d'État CCTV à Pékin appelé aussi Le pantalon. Photo: iStockphoto
Siège de la télévision d’État CCTV à Pékin appelé aussi Le pantalon. Photo: iStockphoto

Imaginez la scène: Stephen Harper se lève à la Chambre des communes et demande aux Canadiens de mettre un frein à la construction d’édifices aux formes bizarres. Trop, c’est trop, dit-il.
Cela ne risque pas d’arriver pour deux raisons. Stephen Harper n’est pas un dictateur et le Canada est un pays plutôt conservateur en matière d’architecture. Les immeubles aux formes grotesques ne courent pas les rues.
De toute façon, ce serait du délire. Une telle scène est impossible. Quel dirigeant oserait le faire? Et puis, quel pays au monde peut-il se targuer d’avoir sur son territoire un surplus de bâtiments à l’architecture étrange?
Nous avons la réponse: la Chine.
La scène s’est produite à la mi-octobre. Selon l’Agence France-Presse, le président chinois Xi Jinping a profité d’un discours devant une délégation d’artistes pour demander à ce que l’on mette fin à la multiplication de constructions bizarres en Chine. Continuer la lecture