Le paradis vous dites?

Oui, oui, on m’a dit que vivre dans une verrière, c’était comme vivre au paradis. On voit partout, c’est si joli !

photo SH

Nouvellement propriétaire d’une petite maison à la campagne, j’apprivoise cette pièce toute ouverte sur le monde. J’apprécie la visibilité qu’offrent ces murs entièrement fenestrés. Regarder la petite rivière qui s’écoule au bout du terrain, c’est quand même agréable. Tout comme les feuilles qui changent actuellement de couleurs, ou encore les oiseaux, les papillons, les écureuils qui passent. En effet, c’est particulièrement joli !

On voit partout, tout autour. Le revers de la médaille? C’est qu’on nous voit également de partout. Pour l’intimité, on repassera ! Plus question de s’affaler sur le sofa, de se gratter aux endroits interdits ou même de s’ébattre avec l’amour de notre vie. TOUT LE MONDE TE VOIT! Continuer la lecture

Pertes énergétiques d’une maison – partie 2

Qu’on le veuille ou non, au Québec, le froid s’installe à chaque année !

Source : iStockphoto LP

Voilà pourquoi il devient important de conserver la chaleur à l’intérieur de nos demeures pour réduire les frais de chauffage.

Parmi les moyens qui permettront d’améliorer notre qualité de vie en conservant la température souhaitée, l’isolation des fenêtres et des portes s’avère un aspect important à considérer. L’équipe de ComprendreChoisir estime qu’une maison peut perdre jusqu’à 25% de sa chaleur par des ouvertures mal isolées. C’est assez important !

Pour remédier à ces pertes, trois éléments doivent être considérés. Continuer la lecture

Pertes énergétiques d’une maison – partie 1

Ça y est, le temps doux tire à sa fin !

Au Québec, lorsque la froidure s’installe, on souhaite éviter le plus possible les dépenses liées aux pertes de chaleur. Quelques précautions peuvent contribuer à réduire et parfois à éliminer ces pertes.

Image Ressources Naturelles Canada

Afin de vous aider, voici des conseils pour augmenter l’efficacité énergétique de votre maison.

Une mesure importante est d’isoler convenablement sa maison. La Société canadienne d’hypothèques et de logement rappelle qu’isoler sa maison équivaut à se vêtir adéquatement. On est tous d’accord avec ceci. Pour le corps par contre, on ajoute des vêtements en hiver et on réduit le nombre et la densité en été. C’est autre chose pour la maison. Un bâtiment requiert une isolation appropriée afin de conserver sa chaleur l’hiver, et sa fraîcheur à la saison estivale.

Différents signes indiquent si notre résidence a besoin d’améliorations au niveau de l’isolation. Continuer la lecture

D’où vient le mot « décoration » ?

Grotte de Lascaux. Photo Prof saxx Wikipedia CCP

Avez-vous déjà remarqué les transformations relatives à la signification prêtée à un mot au fil du temps ? Saviez-vous que le mot « décoration » n’a pas toujours eu le sens qu’on lui donne actuellement ?

Selon le Grand Robert de la langue française (c’est le frère du Petit Robert), le mot « décoration » faisait référence à l’origine au concept de l’honneur. On parlait d’un insigne honorifique ou d’un ordre de chevalerie. Il s’agissait de l’action de décorer quelqu’un par une récompense qui rend la personne plus « belle », plus honorable. Ouaw ! Quelle belle perspective ! Continuer la lecture

Maisons uniques au cœur de Paris (suite et fin)

Place au deuxième coup de foudre d’Anabel lors de son séjour de trois semaines à Paris. Après la rue du square Montsouris, voici la rue Mouzaïa qui, selon Anabel, vaut le détour.

La villa de la Renaissance. Paris. Wikipedia
La villa de la Renaissance. Paris. Wikipedia

Sachez que notre voyageuse est éprise de tout ce qui concerne l’habitation et l’immobilier. Y compris l’architecture.
Anabel déambulait dans le quartier d’Amérique, situé dans le 19e arrondissement, lorsque un groupement de maisonnettes colorées lui a sauté aux yeux. Elle nous raconte : «On m’avait dit d’aller dans ce quartier, mais sans fournir trop d’explications. J’ai marché sur la rue Mouzaïa sans trouver quelque chose d’attirant. Je me demandais pourquoi j’étais là.

«Lorsque j’ai croisé ces petites rues appelées «villas», pleines d’une végétation dense et super verdoyante, je n’ai pas osé m’y aventurer tellement j’étais convaincue qu’il s’agissait de chemins privés. Puis, les passages se sont multipliés, piquant ma curiosité. Et ce fut l’éblouissement! » Continuer la lecture