Le coût d’acquisition d’une résidence reste stable

Source : iStockphoto LP. Tous droits réservés

C’est un peu plus facile, financièrement, d’acheter un bungalow individuel et un appartement en copropriété au Québec. Par contre, ce l’est un peu moins pour acquérir une maison à deux étages.

Surprise: l’accès à une propriété résidentielle s’est amélioré dans la région de Montréal alors que ce fut l’inverse partout dans le reste du Canada.

C’est que ce révèle le dernier rapport Tendances immobilières et accessibilité à la propriété, rédigé par l’organisme Recherche économique RBC. L’étude couvre le deuxième trimestre de 2012, soit les mois d’avril, de mai et de juin. Continuer la lecture

PVC à vos pieds

Êtes-vous tannés de sabler puis de teindre votre terrasse de bois à répétition?

Membrane PVC Duradech Québec

Êtes-vous tannés de glisser sur un plancher mouillé ou enneigé? Êtes-vous tannés des joints de céramique qui se tachent de moisissure ou du béton qui s’effrite ? J’arrête mon questionnement pour vous parler des membranes de PVC pour surfaces piétonnières, intérieures et extérieures.

Nous allons débuter par les nombreux avantages. Continuer la lecture

Répulsions et manies à la maison

« Chacun a ses répulsions et manies », selon Le Grand Robert de la langue française. En écoutant des gens rire de leurs propres répulsions et manies, j’ai pensé vous en présenter quelques-unes qui touchent de près ou de loin à la vie dans votre demeure. Notez que nous n’endossons ni ne validons ces façons de faire ou de penser. À vous d’en juger ou d’en rire. Continuer la lecture

Horticulture: ne plus se casser la tête

Creative Commons paternite Wikipedia, Ted Garvin

Le beau temps s’étire à n’en plus finir. D’autres chaleurs élevées sont à prévoir, semble-t-il, et même s’il pleut plus souvent qu’au coeur des canicules de juillet, les précipitations ne se font pas nombreuses.

Une fois de plus cette année, des propriétaires se retrouvent coincés entre le souci de préserver l’eau, de respecter les avis municipaux en temps de canicule et le désir de tirer le maximum de leur pelouse, de leur jardin et de leur horticulture décorative comme les massifs floraux.

La Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec (FIHOQ) rappelle aux propriétaires qu’il y a moyen de concilier tout ça sans se culpabiliser à outrance. Continuer la lecture