167 millions dans les poches des propriétaires

BMO Banque de Montréal soutient que ses clients qui ont opté jusqu’à maintenant pour un prêt hypothécaire à taux fixe de 5 ans, amorti sur une période de 25 ans ou moins, se retrouveront avec un surplus collectif de 167 millions de dollars lorsque leurs prêts seront complètement remboursés.

Selon les analystes financiers de la banque,  le surplus représente  30 000 factures annuelles de droits de scolarité postsecondaire, 23 000 factures d’épicerie annuelles et 450 maisons neuves.

Ces mêmes analystes prévoient que le marché de l’hypothèque va bientôt changer de visage, les taux d’intérêt étant appelés à monter. Le taux fixe reste donc une option avantageuse.

« Nous prévoyons maintenant que les taux d’intérêt fixes seront plus avantageux que les taux variables. Même si, en fin de compte, la décision dépend de la situation de chaque emprunteur, un taux peu élevé, comme ceux qui sont en vigueur actuellement, assorti d’une période d’amortissement plus courte, soit 25 ans, renforcera considérablement la stabilité financière du ménage », déclarent-ils.

La saison d’achats de maison bat son plein et BMO en profite pour livrer quelques conseils aux propriétaires:

-Moins la durée de l’hypothèque sera longue, moins vous paierez d’intérêts. Par exemple, sur un prêt hypothécaire de 400 000 $ assorti d’un taux d’intérêt de 5 %, le fait d’opter pour une période d’amortissement de 25 ans plutôt que 30 ans peut entraîner des économies d’intérêts de plus de 70 000 $ sur la durée de vie de l’hypothèque. De plus, une période d’amortissement de 25 ans ou moins vous permettra d’augmenter plus rapidement la valeur de réalisation nette de votre maison.

-Les taux hypothécaires variables ont été plus avantageux à long terme. Mais les taux fixes (qui sont actuellement à des planchers historiques) vous assurent la tranquillité d’esprit, parce qu’ils vous protègent contre les hausses de taux et que vous savez avec certitude quelle proportion de votre prêt hypothécaire vous aurez remboursée à la fin de votre terme.

-Soumettez votre prêt hypothécaire à un test de résistance en utilisant des versements hypothécaires basés sur un taux d’intérêt plus élevé pour mettre votre budget à l’épreuve. Le total de vos frais d’habitation (versements hypothécaires, taxes foncières, coûts de chauffage, etc.) ne devrait pas dépasser le tiers du revenu du ménage. Si votre taux d’intérêt augmente même seulement d’un point de pourcentage, passant par exemple de 5 % à 6 %, vous devrez verser 146 $ de plus par mois dans le cas d’un prêt de 250 000 $ amorti sur 25 ans.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone