Baisse dans les mises en chantier

La tendance des mises en chantier dans les centres urbains du Québec s’établissait à 35 936 en novembre, comparativement à 36 484 en octobre.

Ces données sont tirées des plus récentes statistiques de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL).

Voici les données pour les six grandes régions métropolitaines de recensement (RMR) au Québec, suivies d’un commentaire de chacun des experts de la SCHL attitré à la région.

iStock
iStock

Montréal

La tendance se chiffrait à 24 169 en novembre, comparativement à 23 585 en octobre.

David L’Heureux: «L’augmentation de la tendance des mises en chantier au mois de novembre dans la RMR de Montréal s’explique encore une fois par l’effervescence que connaît la construction de logements locatifs. Pour sa part, le marché de la copropriété poursuit sa tendance à la baisse, conséquence d’un stock élevé d’unités achevées et invendues.»

Québec

La tendance s’établit à 5 380 en novembre, comparativement à 5 979 en octobre.

Élisabeth Koulouris: «En dépit d’une baisse, la tendance des mises en chantier est tout de même demeurée relativement élevée dans la région de Québec. Ce niveau d’activité s’explique par les nombreuses mises en chantier de logements locatifs enregistrées au cours des derniers mois. En effet, en raison des stocks de copropriétés qui demeurent élevés, certains constructeurs ont plutôt décidé de développer des projets multi-résidentiels destinés au marché locatif.»

Trois-Rivières

La tendance se chiffrait à 597 en novembre, comparativement à 582 en octobre.

Tania Bourassa-Ochoa: «En novembre, la tendance des mises en chantier d’habitations dans la région de Trois-Rivières affichait une très légère hausse. Malgré ce gain ponctuel, une diminution des mises en chantier sera observée cette année dans la région trifluvienne, le besoin en nouvelles unités étant limité par la proportion élevée de logements vacants sur le marché locatif ainsi que par une offre importante d’habitations neuves et existantes à vendre sur le marché.»

Saguenay

La tendance se chiffrait à 590 en novembre, comparativement à 664 en octobre.

Etienne Pinel: «En novembre, la tendance des mises en chantier d’habitations dans la RMR de Saguenay a accusé une baisse. Cette évolution du marché est conforme à nos attentes, puisque la demande de logements neufs est limitée par le plus grand nombre de propriétés neuves et existantes à vendre ainsi que par la détente observée sur le marché locatif.»

Gatineau

La tendance se chiffrait à 1 578 en novembre, comparativement à 1 969 en octobre. Il s’agit d’un autre repli.

Geneviève Lapointe: «Le marché de l’habitation de Gatineau traverse une période d’ajustement. Le nombre de mises en chantier diminue puisque les besoins pour de nouvelles unités sont limités par l’abondance de l’offre de logements neufs et existants déjà disponibles sur le marché.»

Sherbrooke

La tendance se chiffrait à 1 337 en novembre, comparativement à 1 283 en octobre.

Marie-Claude Guillotte: «En novembre, les mises en chantier élevées de copropriétés ont contribué à la hausse de la tendance. Le total des mises en chantier enregistré en 2015 dépassera celui relevé en 2014, grâce à la construction de copropriétés et de logements locatifs. Cela dit, il faut s’attendre à ce que l’activité dans ces types de logements tourne au ralenti en 2016. Rappelons que le stock de logements inoccupés demeure élevé dans la région.»

Plus de détails ici, entre autres pour obtenir le nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé pour chacune des régions.

Photo: istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone