iStock

Les 12 travaux du propriétaire

Un sondage pour le compte de l’assureur Allstate révèle qu’un propriétaire sur quatre a décelé des problèmes dans sa nouvelle propriété après l’achat. Parmi eux, 56% ont repéré des dommages d’une valeur supérieure à 1500$.

D’autre part, l’analyse des données des réclamations habitation indique une croissance soutenue, au Québec, des réclamations pour dégâts d’eau, surtout les bris de tuyaux. Suivent les incendies d’origine électrique, les incendies de cuisine et les infiltrations d’eau.

Allstate affirme que trop de gens consacrent une part de leur budget à l’esthétique alors que l’entretien de base de leur propriété devrait être la priorité.

Allstate publie une liste des risques les plus courants et des travaux à effectuer. La voici presque intégrale.

  • Les réclamations découlant d’une rupture de canalisations sont les plus fréquentes (53 %), suivies par les fuites de toilettes et de douches (35 %). Certaines fuites sont faciles à observer, comme celles provoquées par la rupture abrupte d’un tuyau, car elles peuvent causer d’importants dommages en quelques minutes. D’autres fuites, comme celle d’une toilette ou d’une conduite d’alimentation, peuvent par contre rester non détectées pendant des années si la source est cachée. Les vieux chauffe-eau peuvent également être source de fuites ou d’autres problèmes; ils peuvent fournir une eau de mauvaise qualité, être inefficaces ou même se fissurer.
  • Vérifiez si la valve de la toilette émet un sifflement constant ou un gargouillement lorsque celle-ci n’est pas utilisée. Vérifiez si la valve fonctionne correctement et appelez un plombier en cas de besoin. Repérez le numéro de série de votre chauffe-eau pour connaître son âge. Il est recommandé de remplacer le chauffe-eau au bout de 10 à 12 ans. Faites-le inspecter par un spécialiste qui détectera les traces de rouille et les parties corrodées, les fissures, les fuites et les sédiments qui s’y sont accumulés.
  • Les changements de température extrêmes causent souvent des dommages à la toiture, conduisant à des infiltrations. Étant donné la quantité de précipitation reçue dans la province l’hiver dernier et les variations de température d’une saison à l’autre, des signes de dommages sont peut-être apparus à la fonte de la neige. Ce sont les tempêtes de vent et de grêle qui ont causé le plus d’infiltrations d’eau par la toiture.
  • Vérifiez s’il manque des bardeaux et si certains sont recourbés ou usés et vérifiez les noues, l’endroit où deux pans du toit se rencontrent. À l’intérieur, examinez les plafonds des pièces de l’étage supérieur à la recherche de signes de dégâts d’eau (fissures, gondolement ou taches jaunâtres). Au besoin, appelez un inspecteur de toit.
  • Cuisiner avec de l’huile est dangereux. Un électroménager dont le cordon d’alimentation est usé ou effiloché peut transmettre la chaleur qu’il dégage à des objets inflammables à proximité comme les rideaux et les tapis.
  • Nettoyez régulièrement l’intérieur du four, les surfaces de cuisson et le dessous de la hotte afin de prévenir l’accumulation de graisses. Ne laissez jamais les aliments cuire sans surveillance et évitez de porter des vêtements amples pour cuisiner.
  • Les câbles défectueux sont l’une des principales causes d’incendies d’origine électrique. On remarque aussi que les incendies sont parfois le résultat d’une mauvaise installation ou d’une usure normale. Des problèmes peuvent également provenir de la défectuosité d’un électroménager ou de la surcharge des prises ou des rallonges électriques. La surutilisation ou le manque d’entretien du foyer et de la sécheuse constituent d’autres risques d’incendie.
  • Enlevez les cordons d’alimentation qui passent sous des tapis et éloignez les radiateurs électriques portatifs d’objets inflammables comme les rideaux, les lits, les vêtements, les meubles rembourrés et les tapis. Veillez également à ce que le conduit de sécheuse ne soit pas bouché.

Photo: istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *