English

Seul le courtier peut le faire

Quand la télévision s’est répandue sur la planète dans les années 50, on avait prédit la mort du théâtre. Pourquoi se déplacer alors qu’on pouvait voir et entendre des gens dialoguer au petit écran, bien installés chez soi? Or, le théâtre a survécu.

Quand Internet s’est répandu dans le monde au tournant des années 90, on avait annoncé la mort du livre. Cela semblait évident. Or, non seulement le livre n’est pas mort, mais il est apparu plus nécessaire que jamais.

Quand Facebook et les autres réseaux sociaux ont pris l’humanité d’assaut, on avait annoncé un «crash» dans les relations humaines. C’est le contraire qui s’est produit. Les gens se voient davantage qu’avant.

La résistance du théâtre, du livre et des relations humaines s’explique par un seul facteur: ils possèdent des forces qui leur sont propres. Bref, ils sont irremplaçables. Et cette évidence prend de la force année après année.

iStock
iStock

Le courtier immobilier passe à travers cette phase actuellement. Les sites consacrés à l’immobilier et les sites de ventes se multiplient sur le web. Mais le courtier est toujours là. Son utilité devient de plus en plus claire à mesure que la concurrence se corse. Les exemples abondent.

En voici un. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
iStockphoto

Méfiance face aux entrepreneurs

Plus de la moitié des Québécois et des Québécoises ne feraient pas confiance aux entrepreneurs en rénovation. Cette donnée est tirée d’un sondage Léger réalisé entre le 25 et 27 mai dernier, auprès de 485 répondants âgés de 25 ans et plus et ayant un revenu familial brut de 60 000 $ et plus.

Pour être plus précis, 55 % des répondants disent se méfier des entrepreneurs en réno, pourcentage qui grimpe à presque deux répondants sur trois chez les hommes.

Les données qui suivent étonnent. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

Un avocat à votre service

Vous avez des enfants qui deviendront bientôt locataires pour la première fois? Vous êtes un propriétaire qui, les enfants partis, a décidé de vendre la maison et d’aller vivre en appartement pour diminuer le fardeau des responsabilités?

iStockphoto
iStockphoto

Peu importe la raison de votre condition de locataire, le Barreau du Québec met à votre disposition un avocat qui répondra à toutes vos questions reliées à la signature d’un bail. Détail non négligeable : c’est gratuit. Et les propriétaires des immeubles locatifs peuvent aussi recourir à ce service.

Le numéro à retenir: 1-844-227-3790

Voici un aperçu des questions auxquelles l’avocat peut répondre: Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

Découpe et briques de verre

iStock
iStock

Il est préférable qu’un professionnel effectue la découpe d’une surface de verre. Par contre, un excellent bricoleur peut la réaliser, à condition qu’il fasse preuve de prudence.

Voici des conseils en vrac.

  • Enfilez des gants et des lunettes protectrices.
  • Découper une surface de verre exige beaucoup de précision. Le trait doit se faire d’un seul coup, sous une pression uniforme. Il vaudrait mieux multiplier les exercices avant de commencer le travail définitif.
  • Exercez-vous avec le coupe-verre afin de le manier de façon habile. Le propriétaire de l’outil ou le marchand vous indiquera comment le tenir correctement. Ou même une vidéo sur YouTube.
  • Il faut au préalable humecter les outils (coupe-verre ou molette) avec du pétrole.
  • Installez un tissu ou autre matière entre la table et la surface de verre à découper.
  • Vous tracez un trait rectiligne le long d’une règle à l’aide d’un crayon feutre, vous imbibez la ligne tracée avec du pétrole puis vous cassez la ligne entamée d’un léger coup de doigt ou de jointure.
  • Pour un trait circulaire, on utilise une tournette à ventouse munie d’une molette qui fonctionne comme un compas. La manœuvre demande davantage de précision.
  • Une fois le trait cassé, en guise d’abrasif, on frotte une pierre de Carborundum, qu’on a pris soin d’humecter avec du pétrole, le long du tracé.
  • Pendant que nous y sommes, si vous devez percer une surface de verre avec une perceuse électrique, prenez soin de fixer une matière autour de l’endroit à percer, que vous fixerez bien solidement, car le forêt aura tendance à déraper.

Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

Articles conseils sur le financement d'une maison, la décoration et les rénovations