English
iStock

Subvention pour un toit végétal

La création d’un toit végétal est admissible au programme de subvention RénoVert. Cela veut dire qu’un toit végétal contribue à la lutte contre les gaz à effet de serre. Voici ce que vous devez savoir si vous songer à coiffer votre propriété d’une toiture végétale.

Un toit végétal réduit votre facture d’énergie (climatisation et chauffage) d’environ 30% en réduisant les pertes de chaleur. Durant les périodes de canicule qui s’annoncent nombreuses dans les années à venir, il réduit l’entrée de chaleur par le toit de près de 90%. Il prolonge la durée de vie de la toiture en le protégeant contre les rayons ultraviolets et les intempéries. Il ajoute un nouvel espace récréatif, amortit le bruit venant de l’extérieur et purifie l’air autour de la maison. Bref, il augmente la valeur d’une propriété. 
Le degré de végétation dépend de vous. Si vous ne voulez pas trop investir, avoir peu d’entretien à faire, ne pas être obligé de solidifier le toit et d’installer un système de drainage sophistiqué, optez pour un toit peu végétalisé. Souvent, les travaux d’aménagement sont réduits au minimum grâce à l’installation d’un matelas pré-planté.

Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
iStock

Quand propriété rime avec santé

La joie de se sentir chez soi et celle de détenir entre les mains un actif financier de très grande valeur sont les deux gros avantages du statut de propriétaire. Mais il existe nombre de bienfaits psychologiques auxquels on fait rarement allusion.

Pour certaines personnes, le fait de devenir propriétaire représente en soi un nouveau départ dans la vie. Ne pas être satisfait de ce que l’on est ou de ce que l’on possède est une émotion qui traverse la vie de plusieurs d’entre nous à un moment donné. Or, acheter une maison et devenir propriétaire permet de faire table rase et de recommencer à zéro. Ceux et celles qui sont déjà propriétaires se le permettent en troquant une propriété contre une autre.

Bien entendu, tout ça à condition d’avoir les moyens financiers. S’imposer un stress écrasant en s’endettant de façon excessive n’a rien d’un nouveau départ. C’est plutôt le contraire. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
iStock

Marges de crédit hypothécaires, danger!

L’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) craint que les Canadiens, qui font déjà face à un niveau d’endettement record, ne s’endettent davantage avec les marges de crédit hypothécaires (MCH) en multipliant les emprunts.

Selon l’agence, les prêteurs hypothécaires ont tendance à accorder davantage de prêts aux consommateurs sur la valeur nette de leur maison, une forme de combinaison entre les MCH et les hypothèques à échéance fixe.

L’agence recommande aux Canadiens de tenter de comprendre davantage ce type de prêt avant de s’y engager, de s’informer sur les frais, les modalités et les risque inhérents. La décision d’acquérir une propriété à l’aide d’un prêt sur la valeur nette ne doit pas être prise à la légère, estime l’agence.

L’agence reconnaît les aspects positifs des MCH combinés à des prêts sur la valeur nette de la propriété : Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
iStock

Les 12 travaux du propriétaire

Un sondage pour le compte de l’assureur Allstate révèle qu’un propriétaire sur quatre a décelé des problèmes dans sa nouvelle propriété après l’achat. Parmi eux, 56% ont repéré des dommages d’une valeur supérieure à 1500$.

D’autre part, l’analyse des données des réclamations habitation indique une croissance soutenue, au Québec, des réclamations pour dégâts d’eau, surtout les bris de tuyaux. Suivent les incendies d’origine électrique, les incendies de cuisine et les infiltrations d’eau.

Allstate affirme que trop de gens consacrent une part de leur budget à l’esthétique alors que l’entretien de base de leur propriété devrait être la priorité.

Allstate publie une liste des risques les plus courants et des travaux à effectuer. La voici presque intégrale. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
iStockphoto

Rénover au lieu d’acheter

Criblés de dettes, incapables de suivre la courbe d’ascension du prix du logement au Canada, 48% de propriétaires canadiens ont décidé de procéder à des rénovations, comparativement à 37% l’an dernier.

Selon un sondage de la banque CIBC, les dépenses moyennes  en réno seront de 11 800$ (13 000$ en 2016), les moins élevées au cours des trois dernières années. Ces rénos touchent l’entretien de base : peinture, réfection des planchers, remplacement des électroménagers.

Autre donnée intéressante: 56 % des propriétaires qui visent des rénovations  ont mis un terme à leur premier projet qui était de vendre leur habitation pour en acheter une autre.

Voici d’autres données rapportées intégralement. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

Articles conseils sur le financement d'une maison, la décoration et les rénovations